Formation-CarrièreNewsslide

Missions françaises au Maroc: la rentrée scolaire 2021 sera échelonnée à partir du 6 septembre

Afin d’assurer la meilleure sécurité des élèves et des personnels dans l’ensemble des activités des établissements du réseau scolaire français au Maroc, la rentrée des élèves sera organisée de manière échelonnée à partir du 6 septembre pour tous les établissements.

Les parents dont les enfants sont scolarisés au sein d’établissements scolaires français au Maroc ont reçu ce 27 août 2021, un email provenant de l’ambassade de France ainsi que du conseiller culturel adjoint en charge de l’enseignement français, Bruno Eldin.

Suite à la décision de report de la rentrée scolaire au Maroc du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le pôle Casablanca-Mohammedia de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, l’AEFE, avait indiqué que la date de rentrée scolaire des élèves des établissements français demeurerait inchangée jusqu’à nouvel ordre.

Une information complétée depuis par le service culturel de l’ambassade de France à Rabat qui indique dans son courriel que «la rentrée des élèves sera organisée de manière échelonnée à partir du 6 septembre pour tous les établissements», et que «chaque établissement indiquera prochainement aux familles les modalités de l’organisation de cet accueil».

Mail report rentrée scolaire 2021 écoles françaises du Maroc

 

Mail à l’attention des parents d’élèves au sujet du report de la rentrée scolaire 2021 dans les établissements français.

© Copyright : DR

Les personnels enseignants effectueront quant à eux leur rentrée au 1er septembre, est-il indiqué dans le même courriel, ce qui laisse un délai censé permettre aux équipes pédagogiques de chaque établissement «de consolider leur organisation en concertation avec les représentants des communautés éducatives, et d’en garantir la conformité avec les exigences du protocole sanitaire déterminé par les autorités marocaines».

Une décision qui, est-il précisé, «pourrait être révisée si le contexte ou le protocole sanitaire l’exigeaient».

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page