HightechNewsslide

Rapport Ericsson : L’utilisation des services financiers mobiles en Afrique subsaharienne a plus que triplé en six ans

Un nouveau rapport majeur d’Ericsson Consumer and Market Insight intitulé Mobile Financial Services on the Rise révèle que près de la moitié des consommateurs d’Afrique subsaharienne utilisent des services financiers mobiles en 2021, soit une croissance multipliée par plus de trois au cours des six dernières années.

Le rapport souligne également l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’adoption des services financiers mobiles, 54 % des consommateurs indiquant qu’ils utilisent à présent davantage les transactions par services financiers mobiles, et environ 70 % se montrant plus positifs à l’égard des services financiers mobiles comme alternative sans contact préférée à l’argent liquide.

L’étude a été menée par Ericsson Consumer & IndustryLab au début de l’année 2021, auprès de 3200 consommateurs dans six pays d’Afrique subsaharienne – le Sénégal, l’Angola, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Éthiopie – afin d’évaluer la croissance des services financiers mobiles à la lumière des progrès en matière de technologie et d’infrastructure dans la région, ainsi que les répercussions de la pandémie sur le comportement financier.

Le rapport souligne que les utilisateurs citent les transactions plus rapides comme le facteur numéro un qui les inciterait à utiliser plus souvent les services d’argent mobile dans un avenir proche. Environ 70 % pensent que des transactions plus rapides les inciteraient à utiliser davantage les services d’argent mobile, tandis que 51 % ont souligné une sécurité plus élevée.

La plupart des non-utilisateurs connaissent désormais les services financiers mobiles, et  8 sur 10 déclarent qu’ils sont désormais très intéressés à commencer à les utiliser.

Lucky La Riccia, Vice-président et responsable des services numériques, chez Ericsson Moyen-Orient et Afrique , affirme : « Cette nouvelle étude souligne le rôle important que les services financiers mobiles jouent pour le renforcement des capacités en Afrique subsaharienne. L’objectif étant à la fois d’amorcer l’impact de la pandémie et de booster le développement économique en Afrique, et ce grâce au potentiel transformationnel de solutions financières largement accessibles et à coût abordable. »

Il ajoute : « Notre ambition est de soutenir la digitalisation de l’Afrique grâce à des technologies tel que le haut débit mobile et les solutions financières mobiles d’Ericsson qui soutiennent cet objectif, accélèrent l’inclusion financière et continuent à la propulser. »

Les fournisseurs de services de communication sont les fournisseurs de services financiers mobiles les plus populaires, avec environ 90 % des utilisateurs de services financiers mobiles d’Afrique subsaharienne qui utilisent désormais cette technologie par l’intermédiaire de ces opérateurs.

Les services financiers mobiles permettent aujourd’hui des services financiers de base tels que le retrait, le transfert, l’épargne d’argent, ainsi que des services avancés tels que la microfinance et l’assurance.

Les solutions financières mobiles d’Ericsson visent à rendre la gestion des finances aussi simple que l’envoi d’un SMS afin que les opérations bancaires puissent être facilement accessibles à des milliards de personnes à travers le monde.La Ericsson Wallet Platform est déjà utilisée par de nombreux opérateurs mobiles à travers le monde pour servir près de 300 millions d’utilisateurs abonnés. La Ericsson Wallet Platform fournit des plateformes sécurisées, fiables et flexibles qui contribuent à la création d’un écosystème financier interconnecté et transparent, en soutenant les opérateurs mobiles et les pays de la région pour réaliser une croissance économique.

Pour télécharger l’intégralité du rapport Ericsson Consumer and Market Insight :Mobile Financial Services on the Rise – Exploring the Consumer Perspective in Sub-Saharan Africa.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page