Culture LoisirsHightechNewsslide

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Contrairement à ce que le terme de street photo laisse présager, ce courant photographique aussi vieux que les premiers appareils photo ne consiste pas à simplement sortir photographier ce qui se passe dans la rue. Il s’agit d’un art bien plus complexe, qu’il serait plus judicieux d’appeler « la photographie sociale ».

L’objectif de ce champ de la photographie est de capturer des moments de vie, souvent volés, pour immortaliser ce qu’il y a plus de naturel. C’est lorsqu’un sujet ne pose pas devant l’objectif que l’on parvient le mieux à photographier son humeur ou sa personnalité. Nous pourrions dire que la street photo se situe à un croisement entre la photographie de reportage, la photographie humaniste et la photographie indépendante.

Et quoi de mieux que la rue pour immortaliser ces moments de vérités ? C’est à cet endroit qu’il est le plus facile de trouver des personnes qui se croisent, se regardent, se parlent, etc. C’est un vivier d’opportunités pour les photographes qui souhaitent s’essayer à la street photo.

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir ce style photographique qui convient parfaitement à un smartphone. Avec son format discret et compact, son mode automatique et la rapidité avec laquelle il peut capturer des images, un téléphone est l’appareil idéal pour débuter. Dans notre cas, nous avons utilisé un Samsung Galaxy S21 en parcourant les rues de Strasbourg. Toutes les photos utilisées dans cet article proviennent de ce smartphone.

Les 5 commandements de la street photo

Ne pas photographier tout et n’importe quoi

Il faut toujours chercher à donner du sens à ses images. Ne cédez pas à la simplicité de tout photographier autour de vous. Demandez-vous systématiquement quel est votre sujet, ce qui est important dans votre cadre et ce qui ne l’est pas et quel message vous souhaitez transmettre.

Se rapprocher

Comme nous allons le voir plus tard, photographier de loin est intéressant pour débuter en street photo. Mais vous vous rendrez rapidement compte que le meilleur moyen de capturer des émotions à partir d’une photo est de se rapprocher du sujet.

Ne pas céder à la simplicité

Photographier les sans-abri est typiquement le genre de photo de rue clichée et moralement questionnable. Même si cela peut être parfois intéressant, gardez en tête que la rue a un potentiel photographique illimité. Soyez créatif et interdisez-vous la simplicité.

Donnez du sens

Il s’agit sans aucun doute du plus grand défi des photographes dans tous les domaines. Donner du sens à ses photos est le but ultime que vous devez garder en tête. Pensez émotion, cherchez des regards, des larmes, de la joie, des retrouvailles peut-être, bref tout ce qui pourrait raconter une histoire. Il est aussi possible de prendre cette contrainte à contre-pied et de composer vous-même vos propres histoires à travers des compositions originales, décalées ou très recherchées.

Restez simple

Évitez l’excès de post-traitement (colorimétrie trop poussée, contraste trop fort, etc.) et ne pensez pas que n’importe quelle photo fonctionne en noir et blanc. L’essentiel doit être anticipé, prémédité. Bien évidemment, la street photo comprend une très grande part de mystère, de chance et de timing, mais seul le photographe est responsable du rendu final de son image.

1

Découverte

Apprendre à observer

Pour ce premier exercice, l’idée est déjà d’aller nous balader dans la rue et de l’observer avec un regard de photographe. En street photo, tout est question de timing. Le sens de l’observation et la patience sont les meilleurs alliés.

Lors d’une balade :

  • prenez du recul sur cet environnement que vous pensez connaître par cœur ;
  • repérez les interactions entre les gens et entre les gens et la rue elle-même ;
  • prenez le temps d’analyser ce qu’il se passe pour réussir à anticiper ce qui va se dérouler ;
  • apprenez à patienter, parfois longtemps, pour laisser le cours naturel de la vie vous surprendre.

Bien entendu, il faut également être malin, notamment lorsque l’on débute. Pour maximiser vos chances de croiser des scènes de vie intéressantes, misez sur des lieux où elles sont nombreuses comme :

  • les parcs ;
  • les petites rues commerçantes ;
  • les places ;
  • les gares, stations de métro, de tram ou de bus…

Dans notre cas, nous avons misé sur un parc entouré d’arches. C’est un cadre visuellement intéressant car il permet également de structurer sa photo à l’aide d’une architecture régulière et géométrique. En s’appliquant, les arches peuvent former ce que l’on appelle un « cadre dans le cadre » ou « framing » en anglais. En d’autres termes, celles-ci viennent entourer ou délimiter l’action principale pour donner du contexte et de la profondeur à la photo finale.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Nous avons repéré un homme assis en terrasse, à la table d’un café nommé « Au Bureau ». Celui-ci était en pleine lecture d’un journal. Un moment très simple et représentatif de la vie de tous les jours dans la rue. Il est alors important d’imaginer la photo finale en testant dans sa tête différents cadrages possibles (de face, de dos, à travers un arbre, au raz du sol, etc.) afin d’être le plus efficace et rapide. En tant que débutant, vous ne serez pas tout de suite à l’aise à l’idée de photographier des inconnus à leur insu, alors autant le faire le plus discrètement possible.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Après un premier test face au bâtiment, nous avons finalement préféré un angle de vue en ¾ arrière pour les raisons suivantes :

  • Nous sommes restés discret ;
  • La photo à l’avantage de ne pas pouvoir identifier la personne photographiée ;
  • Nous avons profité de la lumière en contre-jour.

Côté technique, nous avons laissé notre Samsung Galaxy S21 gérer tous les réglages. Son mode automatique de détection de scène marche à la perfection. D’autant plus qu’avec le mode HDR activé, les informations dans les zones sombres et claires sont très bien retranscrites.

Un autre lieu a attiré notre attention dans Mulhouse, une petite galerie commerçante très calme et pleine de charme.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Cette première photo relève davantage de la photographie d’architecture que de la street photo. En effet, il manque ici l’élément fondamental : une interaction humaine. C’est pourquoi nous avons attendu patiemment qu’un sujet pertinent fasse son apparition. Initialement, nous souhaitions prendre en photo un cycliste afin d’apporter du dynamisme à la photo, mais c’est finalement un homme avec une valise qui a retenu notre attention. Le hasard de la street photo !

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Voici un autre exemple, cette fois-ci dans les rues de Colmar.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Ces premières photos sont relativement basiques mais elles permettent de bien appréhender la suite de l’exercice, à savoir travailler davantage ses compositions.

2

Perfectionnement

Oser se rapprocher de son sujet

Comme nous l’avons vu, l’humain est au cœur de la street photographie. Donc plus vous pouvez vous immerger dans une scène, plus celle-ci sera forte en émotion et parlante au regard des personnes qui verront vos photos. Ainsi, nous allons maintenant essayer de nous rapprocher des gens et de les photographier dans tous les angles.

La législation sur le droit à l’image dans la rue

La législation sur le droit à l’image dans la rue

Lorsque l’on photographie des individus dans la rue, la question du droit à l’image se pose rapidement. Et c’est un débat complexe. D’abord, car il est impossible d’interdire le droit à l’expression artistique (et donc à la photographie) dans un lieu public comme la rue. Mais aussi parce qu’il paraît évident de respecter la vie privée d’autrui. Ainsi, vous pouvez appliquer la démarche suivante :

  • respectez toujours la dignité des individus que vous photographiez ;
  • si vous isolez un visage, présentez votre démarche et la finalité de votre travail photographique à la personne photographiée. Si elle est sensible à votre démarche et votre travail, elle devrait vous donner son autorisation ;
  • si vous photographiez un groupe de personnes dont aucun membre ne ressort spécialement, rien ne vous oblige à demander une autorisation à chaque individu.

Il existe d’autres subtilités et beaucoup de flous autour de ces questions. Nous vous invitons fortement à vous renseigner par vous-même si vous souhaitez vous lancer sérieusement dans la photo de rue.

Voici quelques astuces pour parvenir à vos fins :

Utilisez les reflets

Rien de plus discret qu’un reflet pour photographier des inconnus. Et dans une ville, il y en a partout. Mais attention, il s’agit aussi d’un piège qui amène à photographier tout et n’importe quoi. À vous de trouver du sens dans votre jeu de reflet.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Faire semblant de photographier autre chose

Tout est une question de regard et de timing. Si vous fixez attentivement autre chose que la personne que vous cherchez à photographier et que vous continuez à le faire une fois votre photo prise, rien ne laissera deviner votre première intention. Bien évidemment, n’oubliez pas d’aller à la rencontre de la personne une fois votre photo prise si le visage est identifiable.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Être rapide

Cela paraît évident, mais plus vous êtes réactif, plus vos photos seront réussies. Ainsi, promenez-vous avec votre smartphone en main, l’application photo déjà ouverte. Il ne vous reste plus qu’à vous balader, à observer et à dégainer !

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

Photographier des natures mortes

D’accord, cette fois-ci nous trichons un peu. Nous éliminons l’humain de la photo. Mais en êtes-vous certain ? Ici, nous allons surtout nous concentrer sur ce que l’Homme peut laisser dans son sillage : une tasse de café, des fleurs, etc. Ainsi, n’hésitez pas à repérer ce genre de compositions qui peuvent compléter votre travail.

Street photo : nos conseils pour saisir l’instant avec un smartphone

3

Expert

La street photo en mode manuel

Pour ce troisième niveau, nous allons apporter plus de techniques à nos photos en passant le smartphone en mode manuel (ou mode pro ici sur le Samsung Galaxy S21). L’idée est de travailler la vitesse d’obturation afin de modifier la façon dont nous immortalisons les mouvements.

Deux réglages de vitesse d’obturation s’offrent à nous :

  • la vitesse rapide, pour figer les mouvements et rendre visible des détails imperceptibles à l’œil nu ;
  • la vitesse lente, pour obtenir du flou de mouvement et accentuer la notion de déplacement du sujet.
Plus la vitesse d’obturation est rapide, plus l’image sera nette. Avec pour contrepartie une moindre lumière qui entrera dans le capteur photo. Les conditions lumineuses sont donc déterminantes !

Plus la vitesse d’obturation est rapide, plus l’image sera nette. Avec pour contrepartie une moindre lumière qui entrera dans le capteur photo. Les conditions lumineuses sont donc déterminantes !

Pour en savoir plus sur la gestion du mouvement en photographie au smartphone, nous vous invitons à lire notre tutoriel consacré à ce sujet.

Étape 1

Comme pour les précédents exercices, rendez-vous dans un lieu animé. Dans notre cas, direction la place Rapp à Colmar où se croisent locaux et touristes, enfants en trottinette et ados en skate. De plus, une fontaine se dresse en plein centre de la place. Bref, c’est le spot idéal pour trouver du mouvement !

Étape 2

Passez votre smartphone en mode manuel (ou pro chez Samsung) afin d’accéder au paramètre de vitesse d’obturation. Puis décidez si vous désirez figer un mouvement ou à l’inverse obtenir du flou de mouvement. Il ne vous reste qu’à appliquer vos réglages en fonction de votre choix.

Il est aussi intéressant de réaliser des photos en fin de journée pour profiter de la Golden Hour et jouer avec les contre-jours. Néanmoins, le manque de lumière est un réel problème lorsque l’on souhaite travailler en vitesse d’obturation rapide. Il faudra alors compenser en augmentant les ISO, soit la sensibilité du capteur à la lumière.

Étape 3

C’est l’étape ultime, et la plus difficile. L’objectif est d’observer, d’attendre, d’anticiper et de se positionner, prêt à shooter. Prenez plusieurs photos d’un seul et même sujet pour « assurer le coup ». Si vous êtes en vitesse lente, attention à ne surtout pas bouger lorsque vous déclenchez ! Sinon, la photo a de grandes chances d’être totalement floue, et ce n’est pas ce que l’on souhaite.

Voici nos deux photos en vitesse rapide. Attention toutefois, les valeurs des réglages indiquées ne sont pas universelles. Elles correspondent à la luminosité de notre scène.

Vitesse d’obturation : 1/1500. ISO : 320

Vitesse d’obturation : 1/1500. ISO : 320

Vitesse d’obturation : 1/750. ISO : 320

Vitesse d’obturation : 1/750. ISO : 320

Et en voici deux autres en vitesse lente.

Vitesse d’obturation : 1/50. ISO : 200

Vitesse d’obturation : 1/50. ISO : 200

Vitesse d’obturation : 1/30. ISO : 50

Vitesse d’obturation : 1/30. ISO : 50

Si vous souhaitez approfondir la street photo, notre meilleur conseil est de regarder les travaux d’autres photographes afin de vous imprégner de l’étendue des possibilités qu’offre ce domaine. Des comptes Instagram comme @streetleaks ou encore @sixstreetunder sont très inspirants, d’autant qu’il s’agit de deux styles bien différents.

Source: frandroid.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page