Culture LoisirsNewsslide

Tajara2i (Ose) et Ma3aki (A tes côtés), un nouveau programme pour la promotion du sport auprès des jeunes filles au Maroc

La plateforme Taja Sport, avec le soutien de la Marocaine des Jeux et des Sports lance un nouveau programme décliné en deux concepts Tajara2i (Ose) et Ma3aki (A tes côtés).

Il s’agit pour cette première saison d’une série de 8 portraits de jeunes sportives et 8 témoignages de leurs parents, qui ont pour ambition de promouvoir le sport auprès des jeunes filles marocaines.

A travers la série « Tajara2i », Amira, Ranya, Romayssa, Chaimaa, Asmaa, Amina, Mounia et Hiba, nous racontent leurs histoires. Des graines de championnes, mordues de sport, qui subissent les stéréotypes de la société mais qui les brisent en s’accrochant à leur passion.

Pour réaliser leurs rêves et faire face aux préjugés, ces jeunes filles ont pu compter sur leurs familles. C’est pourquoi « Ma3aki » donne la parole aux parents qui témoignent pour inspirer et convaincre d’autres familles. Ils parlent de l’apport du sport dans la vie de leurs filles et comment ils les ont soutenues pour dépasser les biais de genre.

En effet, outre la stigmatisation fréquente de la pratique sportive féminine, le taux de déperdition scolaire chez les jeunes filles au Maroc demeure important, notamment en milieu rural (12,2%), les privant ainsi du minimum que représente le sport scolaire.

Ainsi, au Maroc, selon le Rapport du Haut-Commissariat au Plan sur Les Indicateurs sociaux du Maroc (Edition 2020), la population compte aujourd’hui près de 6 millions de jeunes filles qui ont moins de 17 ans, et qui ne consacrent en moyenne que 2 minutes quotidiennes à la pratique sportive.

C’est à ces millions de jeunes filles ainsi qu’à leurs familles que s’adresse Taja aujourd’hui. En effet, le déficit de pratique sportive, non seulement sape la confiance et l’estime de soi de ces jeunes filles, mais les expose également, à terme, à des problèmes de santé tels que l’ostéoporose et les maladies cardiovasculaires. Ces phénomènes peuvent être d’autant plus aggravés par les mariages et maternités précoces.

Pour sa part, la MDJS, riche et forte d’une longue pratique en matière de promotion de la pratique sportive féminine et convaincue que le sport peut-être non seulement un levier d’épanouissement mais également et surtout un outil d’inclusion, s’est immédiatement associée à cette initiative.

Pour TAJA et la MDJS, il est désormais temps que les femmes quittent les bancs de touche pour prendre leur place sur le terrain !

Composée de 16 capsules au total (8 capsules filles « Tajara2i » et 8 capsules parents« ma3aki »), la campagne TAJA sera diffusée sur 2M à raison de 2 capsules par semaine à partir du 20 décembre. Elle se déploiera sur les plateformes de TAJA (le site web de Taja et ses réseaux sociaux) et sur les réseaux sociaux de la MDJS (Facebook, Instagram et Youtube). Le programme sera également relayé sur les médias digitaux et au travers d’une campagne d’affichage 4×3.

Taja Sport est une plateforme médiatique en ligne, née le 8 mars 2020 et qui ambitionne de mettre en lumière les exploits sportifs féminins dans la région MENA, tout en promouvant le sport auprès des femmes et des jeunes filles de la région.

Le mot Taja veut dire « couronne » en langue arabe. C’est l’équivalent du mot Taj, mais la version féminine est moins connue. C’est comme le sport, quand la pratique est féminine, les exploits sont moins mis en avant et moins connus du public.

En plus du site internet bilingue www.tajasport.com, Taja se décline aussi en un magazine digital biannuel gratuit en langue arabe. Chaque numéro de Taja Magazine met l’accent sur le sport au féminin dans un des pays de la région MENA. Une offre médiatique déclinée sur les différentes plateformes de réseaux sociaux où Taja comptabilise aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de followers. Le Maroc constituant le plus grand bassin d’audience de Taja.

Des interviews, des portraits, des reportages vidéo, des podcasts… L’offre de Taja est riche dans la forme comme dans le fond. Une équipe de correspondants dans plusieurs pays de la région permet aujourd’hui à la plateforme de couvrir l’essentiel des événements sportifs féminins.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page