Finances-CréditNewsslide

Crédit TVA: un remboursement de 1 milliard de dirhams promis pour décembre

Le remboursement du crédit TVA fait partie des principales mesures d’accompagnement de la mise en œuvre de la loi-cadre sur la réforme fiscale. Cet article est une revue de presse tirée du journal Les Inspirations ÉCO.

L’apurement du stock de crédit de TVA de 13 milliards de dirhams d’ici avril 2022 est au cœur des préoccupations. Dans son édition du jour, Les Inspirations ÉCO tente d’identifier les défis à relever. Il cite ainsi Hakim Marrakchi, vice-président de la CGEM et président de la Commission fiscalité et douane, qui avance que les Impôts ont promis de faire «un effort particulier et spécial pour activer les remboursements en faveur des petites et moyennes entreprises (PME), pour un montant au moins égal à 1 milliard de dirhams au cours du mois de décembre 2021».

Dans ce cadre, l’Exécutif a annoncé un montant de 13 milliards de dirhams pour solder les dettes fiscales de l’Etat envers les entreprises avant fin avril 2022. C’est 5 milliards de dirhams de plus que ce qui avait été précédemment mentionné dans la loi de Finances 2022. Les chefs d’entreprises de la CGEM ont, en effet, estimé que le remboursement de 8 milliards de dirhams était insuffisant. Aujourd’hui que leur demande a été prise en compte, ils «saluent cet effort qui permettra de rééquilibrer la relation entre l’Etat et les entreprises: quand l’Etat est exemplaire, il incite à des comportements citoyens et coupe l’herbe sous les pieds des fraudeurs».

Le journal assure que «le remboursement de ce dû par l’Etat aux entreprises sera une bouffée d’oxygène pour leur trésorerie et leur permettra de remplir leur rôle premier, celui d’investir. Cela donne espoir et confiance, et constitue un bon début vers la neutralité de la TVA, tant demandée». Par ailleurs, Les Inspirations ÉCO évoque la requête du ministère des Finances adressée aux entreprises afin d’améliorer les délais de remboursement inter-entreprises. Elles doivent, pour cela, soutenir l’effort de liquidité important qui a été fait à travers la politique monétaire accommodante, l’injection de liquidités…

Sur le registre de l’allègement de la pression fiscale sur les entreprises, le journal annonce que 2022 sera une année importante pour mettre en place la loi-cadre sur la réforme fiscale.

Source: Le 360 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page