Pollution : Renault sur les pas de Volkswagen?!

C’est un sale coup de com’ pour Renault en plein Cop22 : les véhicules du constructeur au losange serait plus polluants que d’autres. C’est en tout cas ce qu’affirme le magasine français Challenge sans même utiliser le conditionnel dans un article titré sans détour : pourquoi le diesel Renault pollue plus que d’autres (http://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pourquoi-le-diesel-renault-pollue-plus-que-d-autres_437951)

« Renault risque de devoir répondre devant la justice d’irrégularités dans la dépollution de ses moteurs diesel. Le constructeur a choisi une solution de dépollution moins chère. Ses dispositifs permettent de jouer sur les zones grises des textes », affirme le magasine en attaque de l’article paru dans l’édition électronique du 10 novembre 2016.

L’auteur parle d’un Renaultgate à l’image du Dieselgate de Volkswagen.

En effet, la Direction générale (française) de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait transmis au parquet de Nanterre les conclusions de son enquête sur les diesel Renault. « Certes l’enquête ne concerne pas que la firme tricolore. L’impact pour l’image du constructeur de Boulogne-Billancourt n’en risque pas moins d’être dévastateur. Même si Renault a réaffirmé aussitôt qu’il respecte la législation française et européenne ».

Il semblerait que les Renault Captur et Mégane avec le diesel 1.5 dCi, Renault Kadjar 1.5 et 1.6 dCi, Renault Espace 1.6 dCi soient les modèles les plus incriminés.