Huawei, Partenaire de Paris Photo 2016

Cette nouvelle édition de Paris Photo, Huawei expose sa #OO Gallery du 10 au 13 novembre 2016

Depuis les débuts de la photographie, les plus grands photographes figent des instants de vie, des émotions. Qu’il s’agisse de photographier un paysage, un monument, une rue, un enfant, une performance sportive, un événement, il est toujours question de jeux de lumière, de déclencher au bon moment. Le regard du photographe est essentiel, et l’appareil doit se mettre à son service. Huawei à Paris Photo, c’est le signe des temps. 

Depuis trois siècles, les appareils évoluent, plus performants, plus pratiques, plus mobiles. En 2016, près 2,5 mille milliards de photos seront partagées ou stockées en ligne, les trois quarts seront partagés et le reste sera sauvegardé sur Internet. Plus de 90% de ces photos auront été prises avec un smartphone. Notre conviction, chez Huawei, est que le meilleur appareil-photo est celui que l’on a dans sa poche car il nous permet de capturer l’instant unique.

De là est né notre partenariat stratégique avec Leica, pour que la rencontre de nos expertises transforme le smartphone de tous les jours en un véritable appareil photographique qui permette au plus grand nombre d’exprimer sa créativité et sa fibre artistique.

Paris Photo est l’endroit idéal pour révéler aux yeux d’un public averti le fruit de ce travail. Dans un lieu qui célèbre la photographie artistique, nous voulons montrer comment un smartphone peut ouvrir de nouvelles perspectives au photographe, professionnel ou amateur. C’est la raison d’être de la #OO Gallery.

Sept photographes munis d’un smartphone Huawei P9 ont réalisé des séries de photos uniques, en couleur ou en noir et blanc, de jour ou de nuit, d’un environnement familier ou étranger. Ils ont vécu des expériences riches et nous en transmettent leur regard et leurs émotions au travers de leurs photos.

Stéphane Lavoué – Happy Days

De Pierre Soulages à Salman Rushdie, de François Hollande à Vladimir Poutine, artistes, hommes politiques, acteurs ou intellectuels ont tous posé face à l’objectif de Stéphane Lavoué. Aussi à l’aise dans l’art du portrait que dans la photo de reportage, c’est un habitué des grands magazines internationaux.

Happy Days par Stéphane Lavoué est un projet singulier né de la rencontre entre Huawei et Leica, réunis pour inventer un appareil-photo exceptionnel intégré dans un smartphone. Dans cette série, l’artiste prêche son adoration pour la photographie en noir et blanc.

Hassan Hajjaj – Musique Gnaoua

Hassan Hajjaj est un artiste d’origine marocaine et basée à Londres, connu pour sa photographie stylisée qui lui a valu le surnom de « Andy Warhol de Marrakech ».

C’est son approche et son regard singuliers qui sont à l’origine de portraits urbains généreux, de musiciens, d’artistes et d’amis vêtus d’habits colorés et atypiques, auxquels s’ajoutent des accessoires flashy.

Kares Leroy – Iran, le Bleu Immortel

Kares Le Roy est un artiste francais qui passe désormais plus de temps à voyager et à photographier en Perse et en Asie Centrale – régions encore méconnues du grand public – que dans son pays natal. A son actif, deux livres, un court métrage et un documentaire.

Ses immersions et son talent se traduisent au travers de ses clichés, uniques, qui immortalisent le quotidien, les modes de vie, les cultures des différentes tribus avec lesquelles il a eu l’occasion de cohabiter.

Marion Gambin – Parenthèse

Photographe et documentaire française, le travail de Marion Gambin s’inscrit dans champ de la photographie documentaire, avec un choix affirmé du portrait. Elle aborde également la mise en scène en relation étroite avec la réalité.

Marion Gamblin a publié deux ouvrages photos. Reconnue pour son travail, elle termine finaliste à de nombreux prix prestigieux dont le Prix HSBC pour la photographie 2015.

George Awde – Frontières

Américain d’origine libanaise, George Awde obtient de nombreux prix et son travail est exposé et publié à travers le monde.

George Awde s’intéresse particulièrement à la relation avec soi-même et autrui. Et s’interroge sur la façon dont l’humain peut se réconcilier avec le monde.

Newsha Tavakolian – Les Réfugiés

Newsha Tavakolian, artiste irannienne est une photoraphe chevronnée et autodidacte. Elle couvre de nombreux conflits et manifestations en Iran. Avec ses clichés, la jeune photographe souhaite inventer un nouveau langage pour contourner la censure de son pays.

Dans toutes ses œuvres, Newsha Tavakolian dresse les portraits d’une génération d’enfants de la classe moyenne dont les parents ont fait la révolution de 1979, et raconte l’intérieur d’une jeunesse en quête d’avenir.

Tasneem Alsutan – La jeunesse créative d’Oman

Née aux Etats Unis, Tasneem Alsutan grandit aux Royaume-Unis et retourne vivre en Arabie Saoudite pour terminer ses études, et se spécialise en sociologie.

Tasneem immortalise les célébrations culturelles et religieuses à travers des documentaires photos colorés et soulève les questions en lien avec les Droits de l’Homme et sociaux de son pays.

Huwei Photo Reporter : Et si le 8ème artiste c’était vous ?

En plus des sept artistes francais et du Moyen Orient, Huawei exposera sur son 8ème écran, les plus beaux clichés de quatre aficionados de la photographie.

 

Deux photographes amateurs seront sélectionnés parmi les visiteurs du Grand Palais et deux autres talents seront issus du programme Huawei Photo Reporter dans le cadre de la Huawei Photo Academy (Huawei-photoacademy.fr).

Equipés de Huawei P9, ces derniers parcourront la Capitale avec Juan Jerez, professionnel de la photographie et amoureux de la ville de Paris, qui leur donnera des trucs et astuces pour réaliser les plus beaux clichés.

3 sessions de dédicaces organisées

Pour enrichir le caractère exceptionnel de l’exposition #OO Gallery, Stéphane Lavoué, Marion Gambin, et Kares Leroy participeront à des séances de dédicaces et pourront ainsi répondre aux questions.

  • Jeudi 10/10 à 17h00 : Stéphane Lavoué
  • Vendredi 11/10 à 17h00 : Marion Gambin
  • Samedi 12/10 à 17h00 : Kares Leroy

 

Les œuvres réalisées avec le Huawei P9 par les artistes sont exposées au Grand Palais du 10 au 13 novembre 2016. 

A propos de Huawei­

Utilisés par un tiers de la population mondiale, les produits et services de Huawei sont disponibles dans plus de 170 pays. En 2015, Huawei était le troisième fournisseur mondial de téléphones mobiles. L’entreprise possède 17 centres de R&D aux États-Unis, en Allemagne, en Suède, en Russie, en Inde et en Chine. Huawei Consumer BG, l’une des trois entités de Huawei, propose des smartphones, des routeurs de haut débit, des équipements de maison, et les services de cloud computing. Fort d’une expertise de 20 ans dans le secteur des télécommunications, le réseau international de Huawei a vocation d’offrir des technologies de pointe aux utilisateurs du monde entier.

Commentaire Facebook