Culture LoisirsMaison FamilleNewsslide

Les Nuits du Ramadan fêtent « ROUHANYATE – LA MUSIQUE DE L’ÂME »

Du 15 au 30 avril 2022, la 16ème édition des Nuits du Ramadan célèbrera la musique de l’âme « ROUHANYATE » qui accompagne l’aspect spirituel du mois de Ramadan, propice à la réflexion et l’introspection.

Evénement incontournable de l’Institut français du Casablanca organisé depuis 2012, les Nuits du Ramadan visent à mettre en valeur la scène musicale marocaine et française, et diffuser des valeurs universelles de dialogue, de respect, de tolérance et de partage musical et interculturel.

Après deux années de festivités en distanciel en respect des mesures sanitaires, les Nuits du Ramadan reviennent en présentiel pour animer nos soirées ramadanesques à travers une programmation originale, où se mêleront oud et polyphonie corse. Une occasion pour l’Institut français du Casablanca de faire découvrir pendant trois semaines à son public cette musique de l’âme comme reflet de l’harmonie entre deux mondes aux sonorités ancestrales.  

Depuis 4 ans, les Nuits du Ramadan font partie du label Zone Franche (le réseau des musiques du monde) car elles visent à promouvoir la diversité dans la « world music » en respectant la charte de l’organisation dont l’Institut français du Maroc est membre.  

L’Institut français du Maroc invite pour cette occasion à découvrir :
• Le duo Titi Robin et Mehdi Nassouli, avec leurs univers esthétique et original se rattachant aux confluences des cultures franco-marocaines. Le duo jouera une lecture musicale de guitare, buzuq, oud et guembri.

• Le trio Madamicella, qui propose un programme de chants pour un retour aux sources de la polyphonie corse féminine. Un chant de témoignage, de tradition et aussi de création, pour tout raconter, du plus léger au plus grave, de la façon la plus simple à la plus poétique.

• Guillaume Lacoste, guitariste, Premier prix du Concours International de Rennes en 1998, qui aime à créer des passerelles entre les répertoires érudits et populaires et a travaillé aussi bien avec de grands chefs
d’orchestres que pour le théâtre ou la danse. Actuellement, il développe son travail autour de l’interprétation sur instruments d’époque, luth, guitare baroque.

Crédit du Maroc mécène historique de l’art et de la culture au Maroc soutient depuis plusieurs années la saison culturelle de l’Institut Français du Maroc. Aujourd’hui plus que jamais, son engagement envers le monde culturel et artistique prend tout son sens, surtout après la crise sanitaire qui a profondément impacté ce secteur. C’est donc tout naturellement que la banque apporte son soutien inconditionnel à la promotion des talents à travers la programmation culturelle de l’Institut français du Maroc et apporte son soutien à cette 16ème édition.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page