Finances-CréditNewsService publicslide

Banques: l’encours des crédits à 996 MMDH en 2021

L’encours brut des crédits a augmenté de 2,8% à 996 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2021, après une croissance de 4,1% en 2020, ressort-il du 18ème rapport annuel sur la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib (BAM), présenté lundi à Casablanca.

Cette décélération du rythme de progression intervient dans un contexte marqué par la fin de la phase d’octroi des prêts garantis par l’Etat, mis en place dans le contexte de la Covid-19, explique BAM. Rapporté au produit intérieur brut (PIB), cet encours s’est établi à 85%, soit 4 points de moins par rapport à 2020, en lien avec le rebond du PIB.

L’encours des crédits aux entreprises non financières a vu son rythme de progression s’établir à 2,4% après une hausse de 4,3% en 2020. Cette évolution retrace un accroissement de 4,1% à 439 MMDH pour les entreprises privées et une baisse de 12,2% à 44,2 MMDH pour les entreprises publiques suite à des opérations de remboursement.

S’agissant des ménages, ils ont bénéficié d’un encours de crédits de 309,2 MMDH, marquant une accélération à 3,2%, après 1,8% un an auparavant.

Globalement, les crédits bénéficiant au secteur privé se sont élevés à 867,6 MMDH, en hausse de 3,4%, contre 4,8% l’année précédente, tandis que ceux destinés au secteur public ont poursuivi leur baisse à 1,1 %, après celle de 0,4% en 2020.

Par secteur d’activité, le secteur primaire a bénéficié, dans un contexte de bonne campagne agricole, d’un encours de crédits en hausse de 6,6% après une baisse de 0,6% une année auparavant. Sa part a ainsi augmenté de 0,2 point à 4%.

Concernant le secteur secondaire, le secteur des industries a disposé d’un encours de crédit de 156 MMDH, en hausse de 3,7% par rapport à l’année précédente, sa part dans le total du crédit ayant reculé de 0,2 point à 15,7%.

Au niveau du secteur tertiaire, les crédits accordés au secteur du commerce ont augmenté de 7,2% à 66,4 MMDH. Ceux octroyés au secteur du transport et communication ont progressé de 1,7% à 40,5 MMDH, soit une part stabilisée à 4,1%.

Les crédits à court terme ont enregistré une hausse de 1,4%, leur part dans le total ayant baissé de 0,3 point à 30,8%, alors que l’encours des crédits à moyen et à long terme a enregistré une progression de 2,9%, soutenu par la transformation des prêts Covid garantis par l’Etat en crédits à moyen terme. Leur part dans le total s’est maintenue à 60,7%.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page