Finances-CréditNewsslide

Bourse de Casablanca: hausse des actions détenues par les étrangers 

Selon le dernier rapport de l’Autorité marocaine du marché des capitaux, les actions détenues par les étrangers sont en hausse, à fin 2021, de 9,8% comparé à la même période en 2020, atteignant 209 milliards de dirhams. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

C’est une croissance de 9,8% sur une année. «La valeur globale du stock d’actions détenu par les étrangers au Maroc a augmenté à fin 2021, se situant à 209 milliards de dirhams. C’est ce que dévoile l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) dans son dernier rapport sur l’investissement étranger en instruments financiers», rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans son édition du 7 septembre.

L’origine de cette évolution? La hausse des prix des actions cotées composant les portefeuilles des investisseurs étrangers, l’indice de référence sur le marché casablancais ayant signé un bond de 18,35%. En revanche, leur part dans la capitalisation globale a connu un léger repli, reculant de 32,5% en 2020 à 30,3% à fin 2021, et ce en raison du rythme de croissance de la capitalisation boursière, plus important que celui des actifs détenus par les investisseurs étrangers.

L’investissement étranger en titres cotées est constitué de participations stratégiques à hauteur de 93% du total des montants investis. Un taux semblable à celui de 2020. La part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca s’élève, pour sa part, à 2,1% de la capitalisation boursière totale et 8,2% de la capitalisation flottante.

Avec  95% de l’investissement global des étrangers et 19% de la capitalisation boursière, les investisseurs d’Europe et du Moyen-Orient prédominent. Dans sa publication, l’AMMC précise qu’«en valeur, les investissements de l’Europe et du Moyen- Orient ont enregistré une hausse de 10% par rapport à fin 2020, passant de 179 à 197 milliards dirhams à fin 2021».

Par type d’investisseurs, les personnes morales étrangères non résidentes représentent 99% du montant global de l’investissement étranger en actions cotées, soit 207 milliards de dirhams. S’agissant des titres de créance, l’encours détenu par les étrangers s’élève à près de 3,6 milliards de dirhams, soit un niveau faible de 0,4% de l’encours global des titres de créance.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page