ImmobilierNewsService publicslide

Habitat: l’encours des crédits affiche une croissance de 2.28% à fin juillet 2022

Lancé le 17 septembre, le dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat se poursuit. En attendant le lancement d’une nouvelle politique publique dans le domaine, c'est l’occasion de passer au crible l’état du secteur. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Après avoir été lancé le 17 septembre, le dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat se déclinera au niveau régional le 21 septembre. Une initiative qui permettra de construire et d’insuffler une nouvelle politique publique dans le domaine, afin de répondre aux attentes des investisseurs et des citoyens, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 21 septembre.

Mais dans quel état est le secteur? La réponse en quelques chiffres. Selon les statistiques du Département de l’habitat et de la politique de la ville, 268.189 foyers ont bénéficié du fonds Damane Assakane depuis sa création et 201.530 de la garantie Fogarim depuis 2004, année de son lancement, jusqu’à fin juillet 2022. Ainsi, les prêts accordés atteignent 31,89 milliards de dirhams, précise le journal. L’encours des crédits affiche une croissance de 2,28%, passant de 289,77 milliards de dirhams à fin juillet 2021 à 296,37 milliards de dirhams à fin juillet 2022, offrant ainsi un taux de contribution à l’économie de 24,3%.

Pour sa part, le taux débiteur appliqué par les banques se situe à 4,65% au deuxième trimestre 2022 contre 4,52% durant le même semestre de l’année dernière (+2,88%). Quant aux investissements directs étrangers dans l’immobilier, ils progressent de 14,45%, s’élevant à 6,60 milliards de dirhams en 2021 contre 5,77 milliards de dirhams en 2020.

Autre indication: l’évolution du programme d’habitat social à 250.000 dirhams. Il est en stagnation. Près de 2,11 millions d’habitations de cette catégorie ont été achevées (1.507 conventions entre 2010 et juillet 2022), nous apprend le journal.

Côté BTP, le secteur a généré 72,03 milliards de dirhams en 2021 contre 64,23 milliards de dirhams en 2020, soit une amélioration de 12,2%. Et le journal de souligner que sa contribution dans la valeur ajoutée est de 6,3% et celle dans la formation brute du capital fixe de 54,8% en 2021 (189,93 milliards de dirhams contre 162,34 milliards de dirhams en 2020).

Source: Le 360

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page