Formation-CarrièreNewsService publicslide

Employabilité des jeunes: l’adaptabilité et la flexibilité s’imposent face aux changements technologiques

Face aux mutations perpétuelles que subit le marché du travail, en particulier celles technologiques, l’adaptabilité et la flexibilité s’imposent plus que jamais pour les jeunes afin d’améliorer leur employabilité et réussir ainsi leur entrée au monde professionnel.

Des aptitudes qui sont en mesure de permettre à ces jeunes de relever le challenge et être en ligne avec les nouveaux besoins des entreprises, lesquelles sont déterminées à poursuivre leur transformation numérique, au regard de ses répercussions sur la productivité et l’efficacité et, par conséquent, sur les profits générés.

Approché par la MAP, le directeur général et co-fondateur d’Xpertize Africa, Naïm Bentaleb, a, dans ce sens, souligné que les jeunes doivent avoir de l’agilité, de l’anticipation dans les contextes digitaux, ainsi que beaucoup de flexibilité et d’adaptabilité pour faire face au changement continu et mettre à jour leurs connaissances.

“Le marché de l’emploi connaît des changements rapides et le challenge réside dans la capacité des jeunes à adapter leurs compétences à ces changements, notamment technologiques”, a-t-il fait remarquer.

A cet égard, M. Bentaleb a insisté sur l’importance d’identifier les déterminants de la demande du travail, notamment via les stages, estimant que les entreprises doivent également s’adapter aux fluctuations.

Le DG et cofondateur d’Xpertize Africa a parallèlement relevé que le manque d’expérience professionnelle est une pierre d’achoppement qui rend difficile l’obtention d’un premier emploi pour les jeunes.

“Offrir aux jeunes diplômés et aux étudiants des stages et des préapprentissages lors de leur formation est essentiel pour les doter du développement préprofessionnel et des compétences interpersonnelles dont ils ont besoin pour réussir dans le marché du travail”, a-t-il expliqué.

D’après lui, ce défi peut être relevé à travers l’amélioration des possibilités d’emploi et de rémunération. À ce titre, une partie de la solution doit consister à s’attaquer aux contraintes et limitations du marché du travail auxquelles les jeunes sont confrontés.

L’un des moyens d’y parvenir est la proximité géographique des acteurs socio-économiques, publics et privés.

“La proximité est le premier jalon qu’il faut mettre pour réellement mettre le doigt sur les véritables problématiques. Il faut créer des espaces d’échange pour mener des discussions qui pourront aboutir à des solutions aux enjeux de l’employabilité au Maroc”, a affirmé M. Bentaleb.

Et de soutenir: “Les initiatives d’échange entre les acteurs économiques et les jeunes diplômés à l’instar du projet projet ‘Xpertize Insertion Program’ (XIP) permettent d’aider ces jeunes sur différents aspects et surtout les orienter à développer leurs soft skills”.

Ces initiatives permettent aux jeunes de s’informer sur le marché de l’emploi et leur octroient les outils nécessaires pour pouvoir intégrer ce marché, a fait valoir M. Bentaleb.

Rappelons-le, le projet XIP est un programme d’accompagnement des jeunes vers leur premier emploi.

Ce programme, clôturé en novembre dernier, a été doté de trois types de contrats pour cibler des jeunes dont l’âge moyen est 23 et 24 ans, avec un total de 2.800 personnes accompagnées (1.406 hommes et 1.396 femmes).

XIP visait à former des jeunes lauréats diplômés en ressources humaines au métier de recruteur, dans un premier temps et à orienter les jeunes étudiants dans leur projet professionnel et leur insertion au marché de l’emploi.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page