Finances-CréditHightechNewsService publicslide

Écologique, économique et social: triptyque du programme d’investissement vert de l’OCP

Les axes écologique, économique et social constituent le triptyque du nouveau programme d’investissement vert de l’OCP, présenté samedi dernier lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi, a souligné M. Amine Laghidi, expert international en diplomatie économique et stratégies de développement et VP du Congrès Africain des Mines et Énergies.

Ce triptyque débouche sur une durabilité qui n’est plus un label aujourd’hui pour l’OCP, mais un mécanisme concret de création de valeur en interne et de différenciation stratégique en externe, a relevé M. Laghidi dans une déclaration à la MAP.

Sur l’axe environnemental et écologique, l’expert international évoque la neutralité carbone, le recyclage et dessalement d’eau, les énergies renouvelables, notant que ce dernier levier est un pilier que le Maroc a su édifier, grâce à la Haute Vision Royale, en transformer un ensemble de menaces en opportunités de développement, en réduisant drastiquement la dépendance vis-à-vis des imports d’énergies fossiles en développement une souveraineté électrique verte nationale.

Et de soutenir que le Maroc est l’un des pays les plus attractifs en termes d’investissements directs étrangers (IDE) et nationaux notamment nos provinces du Sud, de Dakhla à Guelmim. “Un savoir-faire, une productivité, une technologie, une innovation, une économie de coûts, une durabilité et une recherche et développement qui nous honore tous en tant que marocains”.

Côté économique, M. Laghidi a indiqué que l’objectif est la création de plus de prospérité d’emplois et de richesses de manière intégrée et par conséquent, consolider la capacité de l’OCP à produire plus d’engrais, de renforcer ses parts de marché à l’international, plus de chiffre d’affaire donc, une optimisation des coûts grâce aux économies d’échelle, à la maitrise et l’amélioration continue des processus de fabrication, avec de l’innovation “Made in Morocco”, ce qui a pour incidence la création d’avantage d’emplois à forte valeur ajoutée dans le management et l’ingénierie.

Il est également question d’accompagner en tant que locomotive économique, un ensemble de très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) nationales marocaines, africaines et à l’international là où le groupe s’implante et donc la création d’une économie inclusive en interne intégrée et intégrante en externe, a-t-il fait valoir.

C’est aussi l’investissement territorial autour de tous les sites de l’OCP et au-delà de part le territoire national et tous les pays où le groupe investit de manière durable et responsable.

Pour ce qui est de l’axe humain et social, M. Laghidi a expliqué qu’il s’agit de la recherche et développement au sein du groupe et dans son université UM6P (Université Mohammed VI Polytechnique), du transfert de savoirs et des compétences en matière d’ingénierie et de process les rendant plus compétitifs. Mais également avec une approche innovante envers les agriculteurs, en les accompagnant sur tous le cycle de vie agricole, du mapping du terrain, au conseil, à l’installation d’une agriculture moderne et responsable à forte productivité et optimisant l’utilisation des engrais, et en allant même jusqu’à les accompagner à l’accès aux marchés de consommation.

En ce faisant le groupe se positionne comme pilier majeur de la sécurité alimentaire africaine et mondiale. Tout en créant d’avantage de valeur en interne et externe offrant des solutions complètes sur mesure pour leurs clients et non seulement de simples produits.

Et de poursuivre: “C’est le nouveau modèle de développement (NMD) représenté au sein de l’OCP. Un modèle qui permet d’avoir 3 propulseurs à savoir l’économie intégré développant le territoire, un environnement que nous protégeons, où nous sommes pionniers en matière de protection et enfin l’investissement dans l’humain principal piler du NMD”.

En outre, l’expert international a estimé que l’OCP, conformément au nouveau programme, a pour objectif de développer une production et alimentation électrique 100% verte solaire et éolienne principalement. Cette l’électricité verte va contribuer non seulement aux besoins de l’OCP, mais aussi aux réseaux électriques au niveau national et autour de ses sites d’implantation à l’international.

Cette énergie renouvelable, contribuera également à la production par électrolyse d’hydrogène verte, transformable en Ammoniac verte, l’ammoniac dont le Maroc est le principal importateur mondial, car intrant principal de l’industrie des engrais après les Phosphates, mais bien avant le souffre, sera désormais produit localement, consolidant la production locale basée a ce jour sur le gaz naturel.

“En optimisant parfaitement le bon usage de notre héritage minier en faveur du présent et des générations futurs, nous contribuons à une meilleure utilisation du terrain, des engrais, du phosphate, à la sécurité alimentaire mondiale de manière optimale généralisée et concrète”.

Et de conclure: “Ce passage d’une logique d’export de roche à faible valeur ajoutée il y a quelques décennies seulement, à une création de Valeur ajoutée supérieure a été réussi grâce aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, à la faveur de la confiance et l’empowerment des compétences nationales et un management marocain, ainsi qu’à une recherche et développement faites par des Marocains pour le bien des Marocains et du Monde, transformant les faiblesses en Forces et les menaces en opportunités et locomotives de développement”.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page