Comment Ikea veut quitter la maison

Ikea dans le mind des gens c’est les meubles en kit pour la maison : cuisine, salons, tables à manger, etc.

Mais il semble que la marque suédoise, vieille aujourd’hui de 74 ans, veuille se refaire une jeunesse et en a visiblement de rester cantonner à la cuisine. En gros, Ikea fait sa soixante-huitarde! Et décide alors de “traîner” avec un petit jeune londonien, créateur, designer de mode… du nom de Kit Neale.

Le couple improbable nous présente aujourd’hui leur “bébé”. Tout autant improbable, il s’appelle SPRIDD et c’est une collection en édition limitée d’objets pratiques pour jeunes! En fait, avec SPRIDD, Ikea veut entrer à l’université, voyager en avion, aller en boite peut être!

“Elle célèbre les tentes, les sacs marins et les flacons, ainsi que les boites pour emménager à l’université ou partout ailleurs…. Vous pouvez simplement les prendre et les mettre dans la voiture, dans le bus, le train ou l’avion. C’est une collection conçue pour la mobilité”, affirme Kit pour qui la nouvelle collection se résume en 3 mots : énergique, chaotique et jeune.

Musique et nomadisme, sont également deux autres mots clé pour définir SPRIDD.

“Il y a une dizaine d’années, les jeunes utilisaient encore leur maison comme point d’attache. Aujourd’hui, les smartphones et autres appareils mobiles rendent plus que jamais facile de garder le contact, et d’aller n’importe où. Réunis ensembles, ces deux éléments font de la vie nomade un choix parfaitement raisonnable”, explique un communiqué Ikea.

”SPRIDD est notre manière de rendre la vie quotidienne plus facile et plus agréable quand vous menez une vie en mouvement”, détaille de son côté Henrik Most, responsable Créatif, IKEA Suède.

“Il y a beaucoup de détails difficiles à remarquer du premier coup d’œil, jusqu’à ce que vous regardiez de plus près – comme les parties bombées sur un coussin ou les écailles d’un gros poisson sur une housse de couette. Il y a beaucoup à découvrir. La collection me surprend encore.”, dixit Kit.

SPRIDD est disponible au Maroc.

 

 

Commentaire Facebook