NewsService publicslide

M. Abdeljalil appelle les propriétaires des fermes et coopératives agricoles à respecter les lois régissant le domaine du transport

Le ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, a appelé les propriétaires de fermes et de coopératives agricoles à respecter les lois en vigueur dans le domaine du transport afin d’assurer la sécurité de leurs employés, selon la MAP.

Lors d’une séance de questions-réponses à la Chambre des conseillers, le ministre a souligné la nécessité de renforcer le contrôle des déplacements des ouvriers agricoles, en les incluant dans les programmes dédiés adoptés par les commissions régionales de la sécurité routière. Bien qu’il y ait eu une amélioration des indicateurs de la sécurité routière ces derniers mois, le ministre a regretté la récurrence des accidents liés au « transport collectif » agricole, qui est un transport privé comme celui des employés des secteurs industriel, commercial et des services.

Le ministre a précisé que son département a pris une série de mesures en faveur des entreprises du secteur du transport de marchandises, dont l’intégration des entreprises du transport routier de marchandises pour compte d’autrui dans les catégories bénéficiant du soutien exceptionnel des professionnels du secteur, avec une aide de trois milliards de dirhams pour près de 31 000 entreprises.

Le programme de renouvellement du parc du transport routier a également été doté d’un montant annuel de 250 millions de dirhams, ce qui a permis de satisfaire 1 527 demandes pour un coût d’environ 95 millions de dirhams. Le programme de formation des chauffeurs professionnels se poursuit pour un coût de 100 millions de dirhams en 2022, avec 100 000 personnes inscrites et 60 000 chauffeurs professionnels formés. En 2023, ce programme profitera à 40 000 personnes, selon le ministre.

En outre, le ministre a souligné que son département demeure disposé à programmer de nouvelles lignes de transport en commun, à étendre ou à changer des itinéraires ou encore à accorder des autorisations exceptionnelles à certains professionnels pour répondre aux besoins en transport des ouvriers agricoles et des agriculteurs. Il a également rappelé que l’arsenal juridique régit ces prestations pour garantir la sécurité et le confort des travailleurs et des citoyens en général.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page