Hôtels-VoyagesNewsslide

Nouveaux obstacles attendus pour l’obtention des visas Schengen en France

Suspension temporaire de la plateforme de gestion des visas Schengen en France : incident technique ou nouvelle mesure de restriction ?

L’annonce de la suspension provisoire de la plateforme numérique dédiée à la gestion des demandes de visas Schengen par l’ambassade de France à Rabat soulève des interrogations quant à sa véritable nature. Certains se demandent s’il s’agit d’un incident technique réel ou d’une nouvelle mesure de restriction dans l’octroi des visas. Cette annonce survient à un moment propice, avec l’approche des vacances estivales, ce qui entraîne une augmentation des demandes de visas de la part des Marocains.Selon des sources citées par Al Akhbar du 22 mai, il s’agirait simplement d’un incident technique, et la plateforme serait de nouveau opérationnelle quelques jours seulement après sa suspension. Ces mêmes sources confirment une nette augmentation des demandes de visas Schengen en cette période, en raison des vacances imminentes. De plus, l’ambassade aurait mis en place un dispositif permettant aux personnes dont les formulaires ne peuvent pas être remplis en ligne de déposer directement leurs dossiers auprès des services compétents, du 26 au 30 mai 2023.Cependant, Al Akhbar du 22 mai rapporte que pendant toute cette période, il sera impossible de déposer les dossiers directement via la plateforme. Les explications fournies insistent sur le fait qu’il n’y aura pas d’impact sur les personnes ayant déjà déposé leur dossier avant la suspension provisoire. Leurs demandes seront traitées normalement. En revanche, les demandeurs ayant des rendez-vous pour l’octroi de visas prévus pendant cette période de suspension devront compter sur le prestataire chargé de la gestion des demandes de visa pour les déposer en mains propres auprès des services consulaires.Selon Al Akhbar du 22 mai, cela pourrait entraîner de nouveaux retards dans le traitement des dossiers. Il convient donc d’attendre de voir comment la situation évoluera. Le journal rappelle également que la France a enregistré récemment le taux le plus élevé de refus de visas Schengen pour les demandeurs marocains. Sur les 58 310 demandes reçues en 2021, 20 369 ont été refusées, soit environ 35% des dossiers. En comparaison, l’Espagne, qui a reçu 84 499 demandes de visas Schengen provenant du Maroc, n’en a refusé que 15 137, soit un taux de refus de 18%.En ce qui concerne les frais engagés pour ces demandes, les données indiquent que les demandeurs marocains ont dépensé plus de 3 millions d’euros pour des visas qu’ils n’ont pas obtenus.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page