ImmobilierNewsslide

Aide au logement: Mansouri met en garde contre les pratiques frauduleuses des semsaras

Lors d’une conférence de presse à Rabat, la ministre de l’Habitat, Fatima-Ezzahra Al Mansouri, a vivement mis en garde les intermédiaires, surnommés « samsaras, » ainsi que certains promoteurs véreux, contre toute tentative de manipulation du programme d’aide au logement. Dans cet article, issu de la revue de presse d’Assabah, la ministre a exprimé sa ferme détermination à empêcher quiconque de compromettre le « programme royal de soutien à l’État social, » et a insisté sur sa volonté de mettre fin aux dérogations urbanistiques qui ont conduit à de graves problèmes architecturaux affectant les plans d’aménagement.

Lors de la conférence de presse organisée par le quotidien Assabah à Rabat, la ministre a précisé qu’elle n’autoriserait personne à convertir des terres agricoles en zones urbaines dans le but de profiter du programme d’aide au logement. Elle a souligné que « les dérogations basées sur l’acquisition de terres via des accords ne font pas partie de ce nouveau programme, qui a été conçu pour prévenir toute manipulation. »

De plus, la ministre a insisté sur l’établissement d’une relation directe entre son ministère et les citoyens grâce à une plateforme numérique, visant ainsi à éliminer la corruption et les intermédiaires. Les agences urbaines seront impliquées dans le suivi de ce programme, simplifiant les procédures et offrant une assistance aux citoyens qui ne peuvent pas accéder à la plateforme en ligne.

Le quotidien Assabah rapporte également que la ministre a précisé que « l’aide directe n’a aucun rapport avec le logement social, dont le montant atteint 250 000 dirhams. Je m’opposerai aux manœuvres de certains promoteurs immobiliers malhonnêtes qui essaieront d’appliquer l’ancien modèle au nouveau programme d’aide au logement. » Concernant le rôle des banques, la ministre a indiqué qu’elle était en pourparlers avec les dirigeants de ces établissements pour les encourager à soutenir le programme en facilitant l’octroi de prêts.

Ce programme d’aide au logement s’adresse aux Marocains résidant au Maroc ou à l’étranger qui ne possèdent pas de propriété au Maroc et n’ont jamais bénéficié d’une aide au logement. Le montant de l’aide est de 100 000 dirhams pour l’acquisition d’un logement dont le prix de vente est inférieur ou égal à 300 000 DH, et de 70 000 dirhams pour l’acquisition d’un logement dont le prix se situe entre 300 000 DH et 700 000 dirhams. Selon la ministre, ce programme représentera une dépense de 9,5 milliards de dirhams pour le budget de l’État et n’aura pas d’incidence sur l’aide allouée aux autres secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page