Auto-MotoNewsslide

Le marocain Neo Motors aspire à l’introduction en bourse

Le constructeur automobile marocain Neo Motors se prépare à lancer sa première voiture sur le marché national, tout en envisageant une introduction en Bourse pour soutenir l’expansion de sa production de véhicules électriques. Cette initiative ambitieuse a été révélée dans une revue de presse de Bloomberg.

Nassim Belkhayat, fondateur et PDG de Neo Motors, a déclaré que l’entreprise vise une production annuelle de 15 000 véhicules d’ici trois ans, avec l’introduction de nouveaux modèles électriques. Selon lui, cette stratégie marque une avancée significative pour l’industrie automobile marocaine, soutenant les efforts du pays pour devenir un centre industriel ouvert tant à l’Occident qu’à la Chine.

Dans une interview accordée à Bloomberg, Belkhayat a souligné l’objectif de Neo Motors de créer une voiture accessible à tous, adoptant une approche similaire à celle de Volkswagen il y a un siècle. Il a mis en avant la collaboration avec 43 fournisseurs locaux pour la fabrication du corps, du châssis et du système électrique, soulignant ainsi l’engagement envers la production nationale.

Bloomberg a souligné le recentrage du Maroc sur la production de valeur ajoutée dans le secteur automobile, notant que des constructeurs comme Peugeot fournissent désormais des composants locaux à des prix compétitifs, contribuant ainsi à la croissance de l’industrie.

Neo Motors, une entreprise à capitaux marocains, a établi une unité industrielle à Aïn Aouda, dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, avec une capacité annuelle prévue de 27 000 unités et un taux d’intégration locale de 65%. Le projet, représentant un investissement total prévisionnel de 156 millions de dirhams, vise à créer 580 emplois à terme, renforçant ainsi l’engagement de Neo Motors envers le développement économique local.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page