Food-BoissonsNewsslide

L’envolée des prix des fruits et légumes provoque l’indignation des consommateurs, qui pointent du doigt les exportations.

Cet article, issu du quotidien Assabah, rend compte de la situation. Au cours des derniers mois, les fruits et légumes ont subi une augmentation des prix, suscitant le mécontentement de larges segments de la société. Par exemple, le prix des légumes essentiels tels que les pommes de terre ou les tomates atteint actuellement neuf dirhams par kilogramme, un record selon Assabah daté du 28 novembre.

Selon les responsables et les professionnels, cette hausse des prix des fruits et légumes est attribuée en partie à divers facteurs liés aux changements climatiques. Cependant, ils admettent ne pas avoir une compréhension précise des autres raisons qui sous-tendent cette augmentation sans précédent, comme le rapporte le journal.

Les données de l’Office des changes indiquent une nette augmentation des recettes liées à l’exportation des tomates au cours des neuf premiers mois de l’année en cours. Ainsi, les recettes de janvier à septembre 2023 ont dépassé 8,14 milliards de dirhams, comparées à 7 milliards à la même période un an auparavant, représentant une augmentation de 17,91%.

Le prix au kilogramme a logiquement suivi la même tendance, passant de 14,84 dirhams au cours des neuf premiers mois de 2022 à 18,61 dirhams, soit une augmentation de 3,77 dirhams par kilogramme.

Le journal Assabah souligne que ces performances ont incité de grands agriculteurs à acheter des tomates auprès de petits agriculteurs pour les revendre à l’export, impactant ainsi le marché national et faisant grimper les prix des tomates.

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page