Food-BoissonsNewsslide

À partir du 1er janvier 2024, les prix des cigarettes au Maroc seront modifiés.

À compter du 1er janvier 2024, les tarifs des cigarettes au Maroc connaîtront une hausse décidée par la commission d’homologation du prix des produits de tabac manufacturé. Lors de sa récente réunion, la commission a statué sur une augmentation allant de 1 à 2 dirhams par paquet, variant selon les marques.

Il est à rappeler que la loi de finances 2022 avait prévu une réforme de la taxe intérieure à la consommation (TIC) sur le tabac, établissant un schéma progressif de taxation pour la période 2022-2026. La quotité spécifique de la TIC devrait ainsi passer de 100 dirhams en 2022 à 550 dirhams en 2026.

Placée sous la tutelle du ministère des Finances, la commission d’homologation du prix des produits de tabac manufacturé se réunit tous les six mois pour fixer les prix de vente du tabac au Maroc.

L’impôt sur le tabac demeure une ressource importante pour le budget de l’État, conjointement avec la taxe sur les boissons alcoolisées. En 2023, l’État vise à collecter environ 12,5 milliards de dirhams de TIC sur les tabacs manufacturés, comparé aux 11,8 milliards engrangés en 2022.

Cette augmentation représente une hausse de 5,82%, et l’État compte prélever cette somme directement des poches des fumeurs, ainsi que des opérateurs du secteur. En termes de valeur, l’État prévoyait percevoir au moins 742 dirhams de TIC pour 1 000 cigarettes, par rapport aux 706 dirhams collectés en 2022.

Les opérateurs du secteur se trouvent contraints de répercuter cette hausse décidée par le gouvernement, sous peine de sanctions pécuniaires, telles que celles imposées en 2019, où la plupart des opérateurs avaient écopé d’amendes allant de 500 millions à un milliard de dirhams.

Source : Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page