Food-BoissonsNewsService publicslide

Stress hydrique: 91% des Marocains jugent peu prioritaire l’approvisionnement en eau!

Dans une étude récente réalisée par l’Institut africain de recherches non partisanes, Afrobaromètre, une réalité alarmante émerge : seulement 9% des Marocains considèrent l’approvisionnement en eau comme une priorité absolue. Cette donnée, bien en deçà de celles observées dans d’autres pays africains, met en lumière un manque de conscience généralisé sur l’urgence hydrique qui pèse sur le Maroc.

Alors que des nations comme la Guinée, le Bénin et le Niger placent la question de l’eau au sommet de leurs priorités avec des pourcentages respectifs de 49%, 47% et 39%, le Maroc semble faire face à une prise de conscience limitée quant à l’importance cruciale de la gestion de cette ressource vitale.

L’étude révèle également que seulement 3% des Marocains déclarent souffrir de pénuries d’eau, un chiffre en décalage avec la réalité de nombreux autres pays africains où les pénuries d’eau sont fréquentes.

En ce qui concerne les infrastructures d’assainissement, 72% des Marocains ont accès à des systèmes d’égouts, un nombre relativement élevé comparé à d’autres nations. Cependant, des efforts supplémentaires restent nécessaires pour garantir un accès universel à des services d’assainissement adéquats.

Cette étude met en évidence un besoin urgent de sensibilisation et d’éducation sur l’importance de la préservation de l’eau au Maroc. Comme souligné par Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental, le pays est confronté à une longue tendance de sécheresse, nécessitant une réponse collective et des actions concrètes pour garantir un approvisionnement en eau durable pour tous.

Face à cette réalité, il est impératif que le gouvernement, les organisations de la société civile et les citoyens marocains unissent leurs efforts pour relever ce défi et assurer un avenir durable pour les générations futures.

Avec Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page