NewsService publicslide

Prix/Carburant : Daoudi admet, impuissant, la surfacturation des pétroliers!

« Il est effectivement inconcevable qu’un opérateur double ses bénéficies d’une année à l’autre en profitant de la libéralisation » mais  « la hausse généralisée des marges ne doit aucunement être interprétée comme une entente sur les prix entre les différents acteurs ».

Les propos sont de Lahcen Daoudi, ministre délégué aux Affaires Générales.

Le contexte : réponse à une question orale lors de la session parlementaire du 6 juin.

En gros, le ministre reconnaît que le consommateur ne profite pas de la libéralisation, qu’il contribue assez généreusement à enrichir les compagnies pétrolières (quand son pouvoir d’achat ne cesse de se détériorer) et que l’Etat ne doit pas intervenir étant donné qu’il est difficile de faire le corollaire avec une quelle conque entente sur les prix (ceux-là étant par ailleurs libéralisés).

Un ministre ça bosse vraiment dur! C’est clair!

PS. Daoudi ne fait par ailleurs que confirmer les conclusions d’une enquête édifiante menée par l’hebdomadaire Tel Quel sur les bénéfices post-compensation des pétroliers.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page