Culture LoisirsNewsslide

Cinéma/Festival de Marrakech : la french touch mise en cause ?

Pas de Festival Marrakech du film cette année. La décision a été annoncée en fin de semaine passée via un communiqué officiel de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech (FIFM). Il reprendra en revanche l’année d’après. « Cette période (NDLR. un an) sera mise à profit pour définir et impulser une dynamique de changement destinée à mettre en œuvre une nouvelle organisation et de nouveaux outils qui prennent en compte l’évolution effrénée du monde digital, pour mieux servir la vision et les objectifs du Festival », explique la Fondation.

Des bruits de couloirs vont jusqu’à y évoquer une colère royale derrière cette suspension. La Fondation est pour rappel, présidé par le prince Moulay Rachid.

Le niveau qualitatif des films projetés serait particulièrement en cause. « Au fil des ans, le festival est devenu une sorte de pause touristique Marrakech entre deux festivals prestigieux », commente un professionnel habitué de l’événement.

L’arrêt confirme en tout cas qu’il y bien problème quelque part.

Selon nos sources, « le changement devrait être initié davantage vers une américanisation du style de festival ». Pour indice, le contrat du prestataire français chargé de l’organisation n’a pas été renouvelé cette année.

En concurrence avec plusieurs autres festivals, notamment celui de Dubai tenu quasi à la même période de l’année, le festival Marrakech du cinéma tient là une chance inouïe pour rectifier le tir et s’assurer une longévité  digne des plus grands événements internationaux du 7ème art.

Bouton retour en haut de la page