RSE: pourquoi Cosumar ne fait pas comme Inwi?

13516390 1712331375684914 5026124553598254618 n

13516390 1712331375684914 5026124553598254618 n

Dir Iddik, la célèbre opération citoyenne d’Inwi a passé 3 jours dans le quartier Soceca à Hay Mohammadi-Casablanca. Une belle initiative à l’adresse d’un quartier mythique. Soceca est en effet une cité ouvrière construite du temps du protectorat français sur le modèle du quartier Habous. Près de 200 personnes se sont relayées pour entretenir et embellir les allées et les places de cette cité. Les bénévoles de Dir Iddik ont ainsi gratté les murs, repeint les façades, planté des fleurs et nettoyé les rues de la cité.

Au bout de trois jours de travail, a pu retrouver un peu de son lustre d’antan.

Si de telles initiatives sont pour le moins louables, il n’en demeure pas moins regrettable de relever le manque d’efficacité de la gouvernance locale et du travail des élus et des instances locales.

L’action Inwi au niveau de cette cité permet par ailleurs de rebondir sur le cas préoccupant d’une autre cité, plus ancienne celle-là : la cité dite Cosumar. Celle-ci est simplement menacée d’être rasée et ses habitants de se voir délogés. Ces derniers n’étant pas propriétaires, le terrain se situant au cœur de Casablanca et Cousmar ayant naturellement le désir de maximiser ses profits…tous les ingrédients sont là pour ne pas éviter le pire.

Cosumar devrait peut être prendre exemple sur Inwi dans la remise en valeur des quartiers d’autant plus qu’il s’agit là de la préservation d’un écosystème et d’équilibres familiaux.

Commentaire Facebook