PSA tacle Sopriam et snobe le marché local

PSA sopriam usine kenitra 13 juillet 2016 auto moto

PSA sopriam usine kenitra 13 juillet 2016 auto moto

Dans une interview exclusive accordée à L’Economiste du 12 juillet 2016, Jean-Christophe Quémard, directeur de la région Afrique-Moyen Orient chez Peugeot-Citröen, n’a ainsi pas manqué d’exprimer son insatisfaction du travail fait par Sopriam (filiale SNI, importateur-distributeur des marques du groupe français au Maroc).

«Nous considérons que la place des marques Peugeot, Citröen et DS n’est pas à la hauteur de la valeur intrinsèque de nos marques. Je tiens à le dire sans aucune arrogance», affirme-t-il (sans arrogance !).

En poursuivant (sur un ton limite donneur de leçons) : «Au Maroc, il n’y a pas de raison que nos produits ne soient pas mieux représentés et perçus comme dans le reste du monde (…) Nous avons la conviction qu’un bon partenaire bien intégré dans le pays peut faire le travail au moins aussi bien que PSA».

On imagine qu’en privé, l’avis du numéro 1 Peugeot Afrique-Moyen Orient doit être davantage sévère quant à la prestation de Sopriam. Le hic est qu’ailleurs dans l’entretien Quémard admet que PSA a délaissé (volontairement ?) l’Afrique et donc le Maroc pendant ces 10 dernières années…Ces dix ans où les autres ont tout raflé!

Et pour rattraper son retard, PSA ne compte faire comme les autres : pas question de faire dans les low cost. «Nous n’avons pas prévu d’aller sur cette voie, parce que nous pensons qu’elle n’est pas génératrice de valeur», argue Quémard! Ce dernier exclue par ailleurs tout rachat de Sopriam par PSA et ne compte pas consacrer au marché local plus de 20% de la production de la future usine Kénitra

Donc, en résumé, PSA compte faire exactement le contraire de la stratégie poursuivie par Renault : pas de voiture économique, privilégier l’export au marché local, pas de distribution en propre…et donc, logique, pas de récupération des points de parts de marché perdus et pas de démocratisation de l’accès à la voiture!

Et ce sera la faute à qui ?

Commentaire Facebook