Centres commerciaux: Holmarcom en financier d’Aksal?

Jusque-là le groupe Aksal s’était plutôt développé en comptant sur ses propres moyens. Les partenariats qu’il signait étaient davantage avec les franchises représentées au Maroc que des deals financiers portant sur la structure de l’actionnariat.

La récente joint-venture passée avec le groupe Holmarcom pour développer des centres commerciaux ensemble est donc une grande première.

Qu’est ce qui explique un tel choix? D’après le site medias24, Aksal apporte “son expertise du retail et de l’immobilier commercial”.

En contrepartie, Holmarcom apporte les fonds financiers nécessaires “dans un secteur fortement capitalistique”. Et “peut-être même une réserve foncière dont il doit disposer compte tenu de sa présence sur le secteur de l’immobilier”.

Cela lui permet de “mettre un pied dans un segment porteur où il ne s’était jamais aventuré auparavant”.

En tout cas le concept développé par les deux champions nationaux semble bien séduisant et rentre dans le cadre habituel de la culture business de Salwa Akhannouch, à savoir démocratiser le luxe et le bien-être et les rendre accessibles à un maximum de gens. Une culture qui s’est récemment illustrée avec le lancement de la marque de cosmétiques Yan&One.

Il s’agit en effet de construire “des centres commerciaux de moyenne taille positionnés dans la périphérie des villes où les familles peuvent sortir déjeuner, faire du shopping ,… à l’image de ce qui existe à l’étranger”.

Commentaire Facebook