Finances Publiques: le Maroc va lever un milliard en devises en 2019

1 milliard d’euros ou de dollars. C’est le montant de la dette que le Maroc compte lever en 2019 d’après une déclatration faite par le ministre des Finances Benchaâboune au journal L’Economiste du jour.

Cette sortie confirme donc ce qui a été avancé en octobre dernier par la presse nationale. On parlait alors d’un montant de 12 milliards de dirhams (voir notre article). Pour rappel, un décret a été adopté dans ce sens donnant à Benchaaboun les pleins pouvoirs en matière de signature de contrats et conventions d’endettement.

Pour le ministre, les finances publiques peuvent supporter encore des levées de dettes, étant donné que leur niveau actuel n’atteint pas encore les 70% du PIB de rigueur (il n’en est pas tant que ça loin!).

Mais, en fait, ce qu’il faut observer c’est l’évolution de la part variable de la dette. Le risque que celle-ci s’envole n’est pas exclu notamment avec la dégradation du profil de risque de l’Etat Maroc, confirmé récemment par la révision de la perspective Moody’s.

En tout cas, ce qui est certain, est que ce type de décisions doit faire l’objet de débats sérieux et serrés. Et il n’est pas sûr que les Parlementaires soient aujourd’hui bien outillés pour jouer le rôle de vis-à-vis valable face au très chevronnés cadres du ministères des Finances.