Carlos Ghosn : Libération sous caution autorisée

Le tribunal de Tokyo a annoncé mardi qu’il acceptait la mise en liberté sous caution de Carlos Ghosn, mais le procureur a aussitôt fait appel pour que l’ancien PDG de Nissan et Renault soit maintenu en détention. Un deuxième juge va examiner cet appel et son avis devrait être rendu rapidement.

Si l’appel interjeté n’inverse pas la décision, Ghosn, incarcéré depuis plus de trois mois, pourrait sortir de prison dès mardi, à moins que le bureau du procureur ne l’arrête à nouveau sur d’autres chefs d’accusation. Le montant de la caution a été fixé à un milliard de yens (8 millions d’euros).

Avant même que Ghosn ne soit certain de sortir, l’avocat français de la famille, François Zimeray, s’est réjoui d’une décision qui “met fin a une détention qui était absolument cruelle et brutale”, la qualifiant de “bonne surprise”.

Le tribunal a estimé mardi que le risque de fuite ou d’altération de preuves était faible, mais il a assorti son choix de conditions restrictives: obligation de résider au Japon, interdiction de quitter le pays même pour un bref séjour et dispositions pour éviter sa fuite et la destruction de preuves.

 

Avec AFP

Commentaire Facebook