Contrôle des prix: une agence pour succéder au défunt ministère des Affaires Générales

prix hausse ipc hcp villes nord 26 juillet 2016 food boisson

A une certaine époque de l’histoire économique du Maroc, le ministère des Affaires générales revêtait une grande importance. Aujourd’hui il est appelé à disparaître (comme d’ailleurs le ministère de l’Information).

Ces prérogatives se sont en effet réduites avec le temps jusqu’à se limiter à la gestion bureaucratique et technique de la caisse de compensation, elle-même devenue de moins en moins fournie en produits stratégiques (depuis la décompensation des hydrocarbures).

Aujourd’hui c’est une agence qui viendra remplacer ce département (devenu trop encombrant avec un certain Lahcen Daoudi à sa tête).

En effet, d’après L’Economiste, “la configuration de la nouvelle agence est assez avancée. Elle sera sous la tutelle du chef du gouvernement et héritera des prérogatives de l’ex-ministère des Affaires générales”.

Ainsi, détaille le journal Casablancais, “deux scénarios seraient à l’étude: le premier serait de rattacher tout le département au chef du gouvernement. Ce qui reviendrait à un retour à l’ancien schéma avant la création de ce ministère. Le second serait de scinder l’entité en deux: la réglementation des prix, la concurrence,… relèveraient du chef du gouvernement tandis que le deuxième compartiment, en l’occurrence les relations avec la Banque mondiale, la coopération internationale,… serait transféré au ministère des Finances”.

“A l’origine de cette idée de transformer le ministère en agence, la volonté du gouvernement de créer un outil de gouvernance qui soit doté d’une plus grande autonomie en matière de décision. Il était reproché au ministère des Affaires générales de prendre des décisions avec des arrière-pensées beaucoup plus politiques qu’économiques. Il était même parfois soupçonné de céder à la pression des lobbys. Pour ses défenseurs, l’agence de réglementation des prix serait plus autonome car dirigée par un technocrate sans étiquette politique”.

Commentaire Facebook