Newsslide

Produits périmés: arrestation de 10 personnes dans plusieurs villes du Maroc

Une opération conjointe entre les autorités, la BNPJ et la DGST a permis de saisir des tonnes de produits périmés reconditionnés avec de fausses marques commerciales en vue de leur mise sur le marché.

A l’approche de Ramadan, les autorités redoublent de vigilance en ce qui concerne les produits de grande consommation car l’augmentation de la demande est propice à la fraude.

Selon Al Massae dans son édition du vendredi 26 mars, une opération conjointe des services de sûreté de Meknès et Fès et de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) en coordination avec les services de la DGST a permis de mettre hors d’état de nuire un réseau de falsification de marques commerciales et leur utilisation dans le conditionnement de produits alimentaires et d’hygiène périmés.

10 personnes âgées de 28 à 56 ans ont été arrêtées dans le cadre de cette opération. Des instructions émanant du ministère de l’Intérieur, avance le journal, ont mobilisé l’ensemble des équipes dédiées à la surveillance et au contrôle des opérations d’approvisionnement pour identifier des suspects qui fournissent aux marchés, à la veille du mois sacré de Ramadan, des produits alimentaires périmés dont l’étiquetage a été modifié avec de nouvelles dates de péremption.

L’opération a ciblé simultanément 11 entrepôts situés à Fès, Meknès, Sefrou et Moulay Yacoub et a permis de saisir de très grandes quantités de produits alimentaires, de grande consommation et des produits d’hygiène dont l’origine est inconnue et les dates de péremption dépassées. Toute cette marchandise périmée a bénéficié d’une nouvelle vie grâce à la falsification de marques commerciales dotées de nouvelles dates de péremption. Pis, cette marchandise périmée a été stockée dans des conditions qui ne respectent pas les règles de sécurité sanitaire. Les autorités ont également saisi tout le matériel permettant la falsification des marques et le reconditionnement des produits.

Le journal explique que les suspects ont été maintenus en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée pour identifier les ramifications possibles de ce réseau. Par ailleurs, la BNPJ a également procédé à l’arrestation à Meknès de deux frères suspectés d’appartenir à un réseau de trafic de produits alimentaires périmés en adoptant le même procédé, à savoir le reconditionnement avec des étiquettes falsifiées de marques connues.

Source: Le360.ma

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page