HightechOpinionsslide

Ericsson : la 5G est l’avenir de l’eSport et des jeux vidéo

Kevin Murphy, Vice-Président et Chef d’Ericsson pour les pays du Levant et de la division clients internationaux d’Ooredoo.

Les eSports ont pris le monde d’assaut et sont là pour rester. Selon le Forum Économique Mondial, les sports électroniques représentent une audience mondiale captive de plus de 300 millions de personnes et génèrent plus de 1 milliard de dollars de revenus. Avec un nombre croissant de joueurs et un intérêt grandissant pour les tournois électroniques, l’industrie du eSport est appelée à croître encore plus rapidement au cours des prochaines années. 

L’élément sous-jacent à tout cela reste un acteur crucial inaugurant la nouvelle ère des eSports et du gaming. Étant l’une des évolutions technologiques les plus influentes et les plus passionnantes, la 5G ouvre de nouvelles possibilités dans ce domaine.

Pour les professionnels et les joueurs des eSports, les environnements réseau et les connexions stables sont essentiels. Les perspectives de débits plus élevés et de latence améliorée vont leur procurer un véritable avantage concurrentiel. Avec des vitesses brutes atteignant 10 Gbps, soit près de 10 fois celles de la 4G, les joueurs pourront compter sur un jeu fluide et ininterrompu. Bénéficier d’un temps de réponse raccourci, atteignant une latence de 5 millisecondes, est simplement stupéfiant. 

Pour les joueurs, cette fiabilité peut faire toute la différence entre gagner ou perdre un match. Pour le grand public, il faut imaginer des matchs d’eSports diffusés en direct et en haute définition, avec une dynamique interactive. Les opportunités de transformer la façon dont les jeux sont retransmis en continu deviennent illimitées, avec l’ajout d’éléments de réalité virtuelle (VR) et de réalité augmentée (AR), ainsi que des flux multi-points de vue, le tout rendu possible par l’infrastructure 5G. 

En parallèle, alors que nous entrons dans cette nouvelle ère du streaming et du « tout en tant que service », les jeux ne seront plus limités à un périphérique ou à un lieu donné, mais pourront être accessibles partout. La puissance de calcul sera déportée vers le Cloud, ce qui réduira la nécessité de disposer d’appareils performants et spécialisés. Selon le Ericsson Mobility report, les capacités combinées des réseaux 5G et des technologies de computation en périphérie permettront de proposer des services de streaming de jeux sur smartphones avec une qualité d’expérience (QoE) équivalente à celle des PC ou des consoles, et ouvriront également la voie à des jeux mobiles innovants et immersifs basés sur la mobilité. Les jeux deviennent ainsi accessibles à un large public, et toute personne ou presque disposant d’une connexion 5G peut se joindre à la communauté des joueurs. Cela révolutionne le secteur, car les jeux sur mobile et dans le cloud sont appelés à prévaloir, grâce aux connexions 5G et à une bande passante plus élevée. 

Avec la prolifération de l’Internet des objets (IoT) et l’adoption accrue de la 5G, la machine ne s’arrête plus. D’ici 2025, 30 % des connexions sans fil exploiteront la 5G, pour atteindre 65 % en 2030. À l’échelle mondiale, les réseaux 5G généreront des revenus cumulés de près de 31 000 milliards de dollars pour les consommateurs d’ici 2030. Et pour la région en particulier, on observe un fort engouement pour la 5G, le CCG affichant des taux de pénétration de l’internet et du mobile parmi les plus élevés au monde. D’après l’étude « Harnessing the Consumer Potential Study » du Ericsson Consumer Lab, les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite affichent les pourcentages les plus élevés de consommateurs prêts à évoluer vers un appareil 5G. Le désir et l’adoption accrus des consommateurs pour la 5G, conjugués à un intérêt florissant pour les jeux dans la région, ouvrent la voie à des possibilités et des avantages inégalés pour l’industrie du jeu. 

Dans le CCG en particulier, dont les pays sont des pionniers de la 5G, nous observons une attention accrue des organisations et des gouvernements en faveur du gaming, avec des plans annoncés pour de grands hubs et tournois d’eSports. Conformément aux ambitions de diversification de leurs économies et de création de pôles numériques, les gouvernements investissent davantage dans les sports électroniques afin de rapprocher l’innovation, les jeux et le divertissement. Les futurs complexes de la région, comme le complexe Pixel à Abu Dhabi et le X-Stadium de Dubaï, sont appelés à devenir de classe mondial et à propulser la région au rang d’acteur clé dans l’accueil de matchs d’eSports. En Arabie saoudite, la Fédération saoudienne des sports électroniques et intellectuels (SAFEIS) joue un rôle important dans le développement de l’industrie du jeu et la promotion des sports électroniques et des joueurs dans le Royaume. 

Alors que les entreprises, les consommateurs et les gouvernements ont tout à gagner des possibilités offertes par la 5G, cette technologie est d’ores et déjà un acteur important dans le monde des eSports et du gaming, et ses applications futures semblent pratiquement illimitées. 

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page