Mode-BeautéNewsslide

Baskets – Tendances automne/hiver 2021-2022

Axées sur les jeux de matières, les puzzles de couleurs et les twists ergonomiques, les baskets du moment s'amusent à tester notre ouverture d'esprit. Pour autant, on pourra parfaitement se contenter d'un modèle rassurant puisant ses influences au coeur des eighties. Tour d'horizon - non exhaustif - de ce que l'univers de la basket nous propose en cette saison automne/hiver 2021-2022...

 Épousant avec gourmandise l’air du temps à coups de semelle légèrement plateforme, de mini swoosh brodé et de color-block télescopant teintes pastels et coloris plus intenses, la Nike Dunk Rebel Cashmere boostera aussi bien un mix and match de denims qu’une tenue bleu marine, mais aussi tous les looks ayant pour dominante l’une des teintes présentes sur ladite basket. Plus passe-partout, la version rose poudrée devrait quant à elle séduire les accros aux teintes chamallow.
 Pour sa collaboration avec New Balance, Jaden Smith s’empare du gimmick esthétique phare du moment – à savoir les mix and match de coloris – qu’il décline en mode « déconstruction » (voir ici et ). Si elle s’avère chromatiquement réussie, la New Balance Jaden 574 laisse néanmoins dubitatif quant à son pragmatisme. Quid en effet de la poussière qui se glissera sous les empiècements cousus unilatéralement ou de la tenue du cuir après une sortie sous la pluie ?

Si les New Balance 574 ne cherchent pas cette saison à modifier leur ergonomie iconique, elles n’en désirent pas moins renouveler le désir de leurs aficionados. Elles misent pour cela aussi bien sur des camaïeux dynamisés par une touche de coloris plus clair (voir  et ) que sur des duos de teintes pile dans l’air du temps.
 Chitose Abe prolonge son partenariat avec Nike en déclinant sa version de la LD Waffle dans de nouveaux coloris. Profilée tel un engin spatial étrangement ergonomique, cette basket aux allures de soulier de course futuriste brille par sa dimension conceptuelle – mais portable – générée par le doublement de certaines de ses composantes (languette, tige, logo et semelles).
 Celles rêvant des Sacai/Nike mais ne voulant/ne pouvant pas débourser plus de 600 euros dans une paire de baskets pourront se rabattre sur le modèle Waffle One de l’équipementier américain.

 Adidas s’apprête à proposer sa Stan Smith dans une matière composée de racines de champignons, de manière à pouvoir se passer du cuir.
 New Balance surfe sur la vague de la sneaker ugly/technique en imaginant un modèle empruntant aussi bien au design des voitures de course des années 70 qu’à celui des chaussons d’escalade. Sertie d’un « N zig-zag » ayant tendance à tasser la basket, la XC-72 déroute quelque peu et ce en dépit de son intéressant combo de coloris.
 Cette saison, Nike s’empare du code couleur cher à son concurrent (Adidas) pour l’appliquer à la Nike Dunk Low, créant ainsi un effet visuel un brin perturbant. La griffe s’en sort un peu mieux , sur laquelle le duo vert/blanc se voit adjoindre une touche de gris.
 La Air Force One se réinvente tout en subtilité en misant sur un faux monochrome de blancs servi par un duo de matières jouant sur les textures. On note la présence de points de couture retenant le logo ainsi que d’une semelle bi-goût faisant écho aux teintes de la basket, achevant ainsi de rendre intéressante la dimension minimaliste de la Nike Air Force 1 Low Luxe.
 Reebok succombe à la tendance « confort régressif » en imaginant une paire de baskets teddy bear – voir ici et  – à enfiler les jours de grand froid pour aller du salon à la cuisine afin de faire griller des chamallows dans le micro-ondes (modèle Workout Plus).

 A défaut d’être esthétiquement attractives, les baskets de la griffe Yume Yume cochent quasiment toutes les cases sur le plan écologique.
 Avec sa dégaine vintage bien pensée et ses alliances de matières chaleureuses, la Huna Americane de la marque 0-105 possède ce petit supplément d’âme qui fait parfois défaut aux modèles des grands équipementiers.
 Relancée en 2019 par les Français Alberto Raengo et Régis Billard, la griffe Autry continue de grignoter des parts de marché au sein de l’univers de la basket rétro. Il faut dire qu’avec son look fleurant bon les eighties, la Medalist low (ou mid cut) affiche une indéniable désirabilité.
 On soupçonne les créatifs de chez Converse d’avoir troqué le cookie de la pause de 16h contre une poignée de champignons hallucinogènes… (modèle Run Star Motion High Top)
 Que l’on se rassure : si elle fut à moitié dévorée par une mousse mutante ramenée de mars par Elon Musk, la OverBreak SP de chez Nike a survécu !
 Le mix rose pâle/rose/marron sied plutôt bien à la Adidas Ozweego !
 Joyeusement laides, les dernières baskets Gucci risquent d’être rapidement en rupture de stock… (voir ici et )
 Mêlant dégaine mythique et coloris girly bien dosés, la Forum 84 de chez Adidas marque des points.

Source: Tendances de Mode 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page