Pouvoir d’achat : les non-dits de l’enquête HCP

67% des ménages marocains dépensent moins de 6.300 dirhams par mois. Quelle en est la part du crédit ?

C »est une enquête qui fera certainement parler d’elle. Il s’agit de l’enquête nationale sur la consommation et les dépenses des ménages (2013-2017) dont les résultats ont été révélés hier à Rabat au siège du HCP. La dernière enquête du genre remonte à 2007.

Que nous apprend le HCP sur le pouvoir d’achat des ménages et, partant, sur la répartition des richesses?

Il apprend que la moyenne de la dépense mensuelle par ménage est de 6.360 dirhams (7.273 en ville et 4.629 en campagne).

Des chiffres à première vue bien biaisés et qui ne reflètent pas fidèlement la réalité des choses. Naturel car il s’agit de moyennes.

Le chiffre suivant confirme ce constat. Selon le HCP toujours, ce sont 67% des ménages à avoir une dépense inférieure à cette moyenne!

Autrement dit, les deux tiers des ménages marocains ne sont a priori pas concernés par la moyenne nationale produite par le HCP.

Le Maroc se divise ainsi en deux : une majorité en dessous de la moyenne et un tiers au dessus.

Le petit effort supplémentaire à faire par le producteur national des statistiques est de dire : de combien les premiers et les seconds s’écartent de la moyenne ou, plus trivialement, donner la dépense moyenne pour chaque groupe de ménages.