Auto-MotoNewsslide

Voitures électriques : Shell fait le ménage dans ses marques

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais annonce la création de Shell Recharge Solutions, une nouvelle marque qui regroupe NewMotion, Greenlots et Shell Recharge, pour gagner en visibilité sur un marché de plus en plus concurrentiel.

Shell a annoncé mercredi 3 novembre 2021 regrouper plusieurs entités dédiées à la voiture électrique sous une seule marque, Shell Recharge Solutions. Ces dernières sont NewMotion, Greenlots, et Shell Recharge. Le premier est un opérateur de solutions de recharge pour véhicules électriques, fournisseurs de bornes essentiellement dans la partie résidentielle et corporate. Greenlots est spécialisé dans les réseaux de recharge et les services aux flottes aux États-Unis et Shell Recharge gère un réseau public de bornes de recharge rapide. Le groupe pétrolier fait donc un peu le ménage dans ses marques en rationalisant son offre électrique et en les regroupant sous l’appellation qui est la plus porteuse : Shell. Difficile de passer à côté de cette major historique des hydrocarbures. Les différents groupes pétroliers ont compris l’intérêt de rebondir sur ce marché en pleine mutation et s’activent de plus en plus dans le monde de la voiture électrique, véritable relais de croissance dans un monde qui vise à réduire drastiquement les émissions de CO2, à l’image d’un TotalEnergies qui a annoncé récemment investir 200 millions d’euros dans les bornes sur autoroutes, ou bien d’un Esso qui a signé un partenariat avec Engie pour équiper ses stations-service de bornes.

Avec cette même et unique entité, “Shell a voulu réagir sur un marché qui est passé des ‘early adopters’ à celui de masse pour gagner en visibilité”, explique aux Numériques Jean-Baptiste Guntzberger, responsable Europe du Sud de Newmotion/Shell. Mais si tous ces services sont bien regroupés sous une seule et même marque, il n’en demeure pas moins que les trois entités juridiques persisteront… pour le moment en tout cas. “La marque Shell Recharge Solutions ne cache aucune réorganisation structurelle, nous restons des entités séparées”, prévient le manager. “Le business model de notre entité ne change pas. Nous restons sur les flottes, sur nos offres BtoB et BtoC avec des bornes en AC (courant alternatif, NDLR), et sur les recharges intelligentes.” Jean-Baptiste Guntzberger continue de penser que la recharge se fait toujours prioritairement à domicile ou au bureau, mais il reconnaît que l’offre de recharge rapide en stations-service “a un énorme impact sur l’idée que l’on se fait du véhicule électrique. Ça permet d’être rassuré”.

Shell qui a pour ambition de “faire passer son réseau mondial à environ 500 000 points de charge de véhicules électriques d’ici 2025”, travaille parallèlement sur cette offre en développant des hubs au cœur des villes, comme celui qui a été mis en place sous l’Hôtel de Ville, à Paris, géré par NewMotion. D’autres hubs devraient voir le jour, avec un maillage qui se veut intelligent. Car l’intelligence manque hélas parfois dans la mise en place des réseaux de bornes de recharge encore bien souvent chaotiques…

Source: Les Numeriques 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page