Finances-CréditNewsslide

TGR: Déficit budgétaire de 47,1 milliards de dirhams à fin octobre 2021

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 47,1 milliards de dirhams à fin octobre 2021 contre un déficit de 50,4 milliards de dirhams un an plus tôt, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

La situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) à fin octobre 2021 fait ressortir un déficit budgétaire en léger repli. En effet, ce dernier s’élève à 47,1 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2021 contre 50,4 milliards de dirhams un an auparavant, comme le dévoile la Trésorerie générale du Royaume (TGR) dans son dernier bulletin statistique. Ce déficit tient compte d’un solde positif de 8,4 milliards de dirhams dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA)rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 15 novembre.

Dans cette note, une hausse des recettes ordinaires brutes de 5,3% est également constatée. Les recettes brutes se situent à 211,4 milliards de dirhams à fin octobre, gagnant ainsi en glissement annuel 10,7 milliards de dirhams. Une évolution due notamment à la progression des recettes douanières nettes (25,2%). La taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques a, quant à elle, enregistré une amélioration de 22,9% à fin octobre 2021 en tenant compte des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 63 millions de dirhams contre 59 millions de dirhams un an auparavant.

Le journal indique que la hausse des recettes brutes est également soutenue par l’amélioration  des recettes nettes de la fiscalité domestique (3,8% à fin octobre 2021). Dans son bulletin, la TGR note une baisse de 8,4% de l’impôt sur la société en raison des 320 millions de dirhams de restitutions réalisées à fin octobre 2021 contre 400 millions de dirhams une année plus tôt.

S’agissant des dépenses ordinaires, elles sont en amélioration de 4,9% grâce, notamment, à la hausse de 5,2% des dépenses de biens et services. Les dépenses du personnel ont progressé de 6,3% et celles des autres biens et services de 2,9%.

Source: Le360 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page