NewsService publicslide

Textile: Le Maroc est-il en passe de redevenir une plateforme de l’industrie internationale ?

Après la crise sanitaire, les grandes entreprises du textile et de l’habillement ont décidé de déplacer la production vers des pays plus proches de leurs magasins européens et américains. Une aubaine pour le Maroc? Ceci est une revu de presse de l'hebdomadaire La Vie Eco.

Et si le Maroc devenait, à nouveau, une plateforme de l’industrie mondiale du textile et de l’habillement ? La question se pose avec insistance au gré de l’évolution du secteur et de son environnement depuis plusieurs mois. Elle est la suite logique d’une annonce faite par l’agence de presse Reuters, qui a révélé récemment que les grandes entreprises de vêtements et de chaussures ont décidé de déplacer leur production vers des pays plus proches de leurs magasins américains et européens.

A l’origine de ce nouveau tournant pour l’industrie du textile et de l’habillement, la crise sanitaire et ses conséquences socio-économiques, précise La Vie Eco dans sa livraison hebdomadaire.

Cette crise liée au Covid-19 a ralenti, voire arrêté la production au Vietnam et en Chine pendant plusieurs semaines en 2020 mais aussi en 2021. Une situation qui a mis en péril les intérêts des grandes entreprises de vêtements et de chaussures, et par ricochet, leurs magasins américains et européens.

Pour ces grandes entreprises du secteur, la solution est toute trouvée. Elle s’est même imposée d’elle-même, à en croire Reuters. L’agence de presse a révélé récemment que ces grandes structures textiles ont décidé de déplacer leur production vers des pays plus proches de leurs magazines aux Etats-Unis et dans le vieux continent. De là à y voir une aubaine pour le Maroc, situé aux portes de l’Europe ?

Pour La Vie Éco, le Royaume pourrait, grâce à cette nouvelle décision, regagner sa place dans la carte mondiale et “devenir à nouveau une plateforme de l’industrie du textile et de l’habillement”.  Reste que le Maroc n’est pas le seul pays proche des magasins américains et européens. D’autres pays concurrencent le Royaume, à l’instar de la Bulgarie, l’Ukraine, la Roumanie, la République tchèque et la Turquie.

Ces pays, tous sur le continent européen, ont suscité un nouvel intérêt de la part des producteurs de vêtements et de chaussures. Pourtant, la Chine demeure, pour l’heure, la productrice d’une grande partie de vêtements pour les chaînes de prêt-à-porter américaines et européennes. Dans ce contexte ultra-concurrentiel, quelles sont les chances du Maroc pour redevenir une plateforme de l’industrie du textile et de l’habillement ?

D’après La Vie Éco, le Royaume “peut faire jouer ses multiples atouts qui renforcent sa compétitivité”. En témoigne l’action entreprise par l’Espagnol Mango qui a ouvert le bal, en déclarant à Reuters avoir “accéléré” son processus d’augmentation de la production locale dans des pays comme le Maroc. Les autres grandes entreprises textiles vont-elles emboîter le pas de Mango ?

Source: Le360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page