Food-BoissonsNewsService publicslide

Agriculture: La campagne 2021-22 sur une bonne lancée

La campagne agricole 2021-2022 est sur une bonne lancée, a affirmé, mardi à Kénitra, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

« La campagne agricole a commencé avec un retard de précipitations, mais des pluies ont été enregistrées depuis deux semaines dans plusieurs régions », a indiqué M. Sadiki dans une déclaration à la MAP, en marge de la cérémonie du coup d’envoi d’un roadshow national sur l’agrégation agricole « nouvelle génération ».

La superficie semée en céréales a atteint actuellement presque 1 million d’hectares tandis que la superficie travaillée est estimée à 3 millions d’hectares, a fait savoir le ministre, assurant que « la cadence va augmenter ».

Le roadshow national sur l’agrégation agricole « nouvelle génération » qui s’inscrit dans le cadre de la déclinaison de la nouvelle stratégie de développement agricole « Génération Green 2020-2030 », a été organisé à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA), en étroite collaboration avec l’ensemble des directions régionales de l’agriculture.

cette initiative s’assigne pour objectif de sensibiliser et mobiliser les différents acteurs et intervenants pour dynamiser le processus de mise en place des projets d’agrégation de nouvelle génération, une approche d’organisation professionnelle dans les différentes chaines de valeur agricoles.

Programmé pour couvrir toutes les régions du Royaume, ce roadshow est l’occasion de faire le point sur l’état des lieux et les acquis de l’agrégation agricole et de présenter son renforcement par le nouveau dispositif réglementaire avec la mise en œuvre de deux nouveaux arrêtés d’application de la loi 04-12 portant sur l’agrégation agricole et qui renforcent le partenariat entre les agrégateurs et les agrégés.

Ce dispositif apporte une importante simplification et assouplissement des procédures ainsi qu’une révision des critères et des normes d’éligibilité, l’intégration de nouveaux modèles d’agrégation et de nouvelles filières de production, la mise en place d’un taux préférentiel pour les incitations octroyées au matériel d’élevage ainsi que pour l’aménagement hydro-agricole et le matériel d’équipement agricole.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page