Culture LoisirsNewsslide

WIMEN va à la rencontre des femmes du Maroc profond et organise le 12 Mars 2022, un événement sur « Egalité des chances dans le monde professionnel, pour un avenir meilleur » dans le complexe socio-culturel Oum Keltoum

« Les droits des femmes sont des droits humains. En ces temps troubles, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits. Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser ». Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres

POURQUOI WIMEN ?
Les femmes sont confrontées à de nombreux obstacles et à un ancrage culturel. L’élite féminine ne joue pas son rôle de levier et les femmes, modèles de réussite, n’ont pas suffisamment de visibilité. Pour cette raison, WIMEN « Women International Management & Exécutive Network », le Réseau International des Femmes Dirigeantes, a été créé en novembre 2018 par un collectif de femmes marocaines engagées et leaders, chacune dans son domaine d’activité, dans le but de favoriser les échanges, le partage d’expériences et de développer l’expertise et le leadership des femmes dans les entreprises et l’administration. Le réseau WIMEN vise à mettre en valeur l’importance du rôle de la femme dirigeante dans les organisations comme un modèle inspirant, capable d’insuffler une dynamique de changement positif, autant dans les modèles de fonctionnement qu’au niveau des mentalités.
En effet, dans un contexte international où le concept d’un management adossé à des valeurs « féminines » émerge aux côtés du modèle masculin, les femmes, grâce à la singularité de ces valeurs qu’elles portent, encouragent la mise en place de modèle de développement basé sur la mixité. Avec son style de gouvernance spécifique et ses actions au service des femmes dirigeantes, WIMEN aspire à faire rayonner le leadership des femmes et à les accompagner dans leur ascension vers de hauts niveaux de gouvernance. La contribution de WIMEN aux travaux du nouveau modèle de développement a représenté également un moment fort et solennel pour consolider les «outcomes » de ses différentes manifestations organisées depuis la naissance de son réseau.
Aujourd’hui WIMEN, fédère près de 80 femmes et hommes dirigeants, venant d’horizons différents. Des leaders, qui soutiennent les causes des femmes et militent pour l’équité entre les sexes. Parmi les membres d’honneur de WIMEN, figurent de grandes personnalités du monde économique et politique, dont 2 anciens ministres.
L’association compte dans son actif des partenariats stratégiques, notamment avec : TECHNOPARK, FONDATION MAROCAINE DE L’ETUDIANT, AFRICA WOMEN EXPERTS, La FONDATION UNIVERSITAIRE LINKS, PNW PARIS, COMITE PARITE DIVERSITE, PEPITES D’ETOILES… « Nous avons besoin de femmes et d’hommes, engagés et leaders, pour inspirer et renforcer la position de la femme marocaine et induire un changement positif au sein de notre société ».
QUELLE EST LA SITUATION DE LA FEMME AU MAROC ?
La question de la femme est cruciale pour le développement de notre pays. Au Maroc, les inégalités dans le champ économique et dans le monde du travail sont toujours présentes malgré les différentes évolutions, les ratifications des conventions internationales, les réformes du code du travail et la nouvelle constitution en 2011. Ces dernières ont banni toute forme de discrimination et devraient s’accompagner par une meilleure égalité des chances en termes d’emploi, de formation, et d’accès aux postes de décision. Or les rapports et études réalisés, tels que « Global Gender Gap report 2021 », « World Economic Forum report 2017-2018 », « HCP Rapport 2021 », et « OXFAM report 2021 », dressent des constats alarmants. En Europe, plusieurs textes ont vu le jour pour booster l’égalité professionnelle en entreprise.
Au Maroc, la question se pose avec encore plus d’acuité. La vision du nouveau modèle de développement et le programme gouvernemental ambitionnent de porter les taux d’emplois féminins à respectivement 40 et 30% à l’horizon 2026 et 2035. Cette nouvelle vision met en outre l’accent sur le capital humain et sur l’entreprise en tant que viviers de compétences masculines et féminines, créateurs de valeur. Aussi, la question de l’égalité des chances en entreprises devient cruciale pour s’adapter à toutes les transformations qu’exigent l’évolution de la société. Elle constitue, d’une part, un objectif et un levier incontournables du développement et une urgence pour hisser le Maroc vers la croissance. D’autre part, l’égalité des chances dans le monde de l’entreprise constitue un levier fiscal important pour l’État. Nous ne pouvons parler d’égalité des chances, tant que les jeunes filles/femmes n’ont pas accès à l’éducation et à la scolarisation, et tant qu’on ne les laisse pas exprimer leur plein potentiel et être en mesure de participer dans la vie active.
Les préjugés sexistes et la violence contre les femmes renforcent leur précarité matérielle, psychologique et physique. Ces préjugés sont également des sujets de fonds et des freins qui malheureusement entravent l’épanouissement et la contribution de la femme dans le champ socioéconomique de notre pays.
Dans ce contexte, WIMEN prévoit d’organiser, le 12 Mars 2022, un événement sur « Egalité des chances dans le monde professionnel, pour un avenir meilleur » dans le complexe socio-culturel Oum Keltoum, avec pour objectif d’aller à la rencontre des femmes du Maroc profond, des femmes du quartier défavorisé de Sidi Moumen et leur permettre d’échanger et de partager avec nous leurs préoccupations et leurs combats au quotidien pour une plus grande égalité des chances.
Grâce au soutien et aux actions de la Fondation Oum Keltoum, ces femmes auront foi dans l’avenir, avec plus d’opportunités pour réussir, pour s’intégrer et être partie prenante dans le Maroc d’aujourd’hui et de demain.
Objectifs de l’événement :
– Sensibiliser les entreprises, la société civile et les pouvoirs publics sur les gaps en termes d’égalité des chances qui pourraient être fortement pénalisants pour l’économie de notre pays.
– Contribuer à une prise de conscience et une évolution de la culture en faveur de plus de mixité dans le monde professionnel.
– Apporter un éclairage sur les dispositifs existants ailleurs.
-Sensibiliser sur l’importance d’appliquer les textes en vigueur et de les faire évoluer pour les synchroniser avec la nouvelle vision du développement.
-Sortir avec des recommandations en étant forces de proposition
MEMBRES DU BUREAU
Laila EL ANDALOUSSI – Présidente Directrice Générale ABS Consulting, Expert-Comptable et Vice-présidente du Conseil National de l’Ordre des Experts-Comptables du Maroc.
Nezha HAFID AZHARI – Vice-Présidente Directrice Qualité Sécurité Environnement et Développement Durable de Lesieur Maroc.
Dr Nawal HOUTI – Secrétaire Générale Présidente de Brand Factory Amina Naciri – Trésorière Générale Directrice Générale Art Consult Samira FADOUACH – Présidente Commission Développement International et Best practices Directrice Générale POM OFFICE
Nawal TAHIRI – Présidente Commission juridique & veille réglementaire Directrice des affaires juridiques de la gouvernance et de la RSE de la Société des Boissons du Maroc
Salma El MAJATY – Présidente Commission Développement des compétences et Leadership Directrice QHSE de Lydec
Source: Communiqué officiel

 

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page