Finances-CréditHightechNewsService publicslide

Aéronautique : La reprise se confirme (M. Mezzour)

La reprise du secteur aéronautique national se confirme, comme en témoignent les carnets de commande « bien remplis » des entreprises et le niveau de création d’emploi, a affirmé, mardi à Casablanca, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

S’exprimant à l’ouverture de la sixième édition de l’ »Aerospace Meetings Casablanca », M. Mezzour a fait en effet état « d’un carnet de commandes plein au niveau du secteur et d’un dépassement des objectifs fixés en termes de création d’emplois ».

Et de mettre en avant, ainsi, la pertinence du choix de la plateforme aéronautique marocaine qui ne cesse de consolider sa position au niveau international.

L’inauguration d’une nouvelle usine par le Groupe AD industrie et le projet d’extension lancé par Hexcel Corporation, démontrent la montée en compétence du secteur qui fabrique davantage de matériaux composites, un des éléments clés de la décarbonation du secteur.

Par ailleurs, le ministre a fait part d’un changement de cap au niveau du capital humain, en visant la préparation de 100.000 « cols blancs » pour les quatre prochaines années, en destination des secteurs aéronautique et de l’automobile.

Après une première phase marquée par la formation de « cols bleus » qui ont fait le succès de la plateforme industrielle marocaine, l’accent est mis désormais sur la création d’emplois de qualité, eu égard au niveau de compétence des jeunes marocains et leurs aspirations professionnelles, a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Mezzour a fait savoir que des contrats seront signées « dans les trois à quatre prochaines semaines pour avoir du gaz à un prix maximum européen ». Et d’expliquer que la réduction du coût énergétique suite à ces évolutions devrait aider les industriels à gagner en compétitivité selon leurs secteurs d’activité respectifs.

Réitérant l’engagement du gouvernement à soutenir les industriels en ce contexte de reprise, M. Mezzour a souligné l’importance de l’aéronautique en tant que secteur stratégique et vitrine technologique du Royaume.

Pour sa part, le Président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Karim Cheikh, a indiqué que « la cadence dans le secteur commence à progresser », mettant en avant « les discussions avec la direction d’Airbus qui ont confirmé l’augmentation des cadences à des rythmes élevés ».

« On a une forte envie de retrouver, voire dépasser les chiffres d’avant-covid », a dit M. Cheikh, rappelant que le secteur enregistrait un chiffre d’affaires de deux milliards de dollars avec un taux d’intégration locale de 42%.

Aussi, le président du GIMAS a souligné que la formation est parmi les chantiers principaux du secteur, rappelant la signature d’une importante convention avec les départements de l’Industrie et de l’Enseignement supérieur, pour la formation de 100.000 ingénieurs et techniciens supérieurs, pour assurer la montée en gamme de la jeunesse marocaine.

Les industriels sont impliqués dans ce chantier, a fait remarquer M. Cheikh, ajoutant que l’objectif est de transformer les écosystèmes vers plus de valeur ajoutée et vers des systèmes beaucoup plus complexes.

Organisé par l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) en partenariat avec le Groupement Des industries Marocaines aéronautiques et spatiale (GIMAS) et Advanced Business Event (ABE), l’ »Aerospace Meetings Casablanca » réunit jusqu’au 17 mars l’ensemble des opérateurs du secteur implantés au Maroc et des donneurs d’ordre et équipementiers internationaux.

L’événement, qui se positionne comme une convention d’affaires internationale, a pour vocation de mettre en relation les différents acteurs de la supply-chain aéronautique, des constructeurs, aux équipementiers en passant par les fournisseurs. Il a permis, cette année encore, aux industriels de l’aéronautique marocains et étrangers, de développer des relations d’affaires, via des rendez-vous préprogrammés et de prospecter les opportunités de collaboration.

Par ailleurs et avec la signature des différentes conventions de partenariats avec les Universités, dont le coup d’envoi est donné par Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le GIMAS, à travers son Cluster d’Innovation « Aerospace Moroccan Cluster », renforce le positionnement de la plateforme Aéronautique au Maroc.

En misant sur l’innovation, la recherche et développement, ce cluster soutient la compétitivité régionale du secteur en visant l’excellence et en favorisant une dynamique de croissance nouvelle basée sur la création de valeur, et sa portée internationale en tant que segment générateur de richesses et d’expertise, dans un pays producteur de technologies et d’innovations.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page