Culture LoisirsFormation-CarrièreNewsslide

Le British Council fête le 300è anniversaire des relations de partenariat entre le Maroc et le Royaume-Uni

La célébration de l’Art et de la Culture, ciment d’une amitié tricentenaire entre les deux Royaumes

Le British Council a organisé, le 25 mars 2022 à l’Ambassade britannique à Rabat, une cérémonie de célébration des projets portés par les bénéficiaires du programme de financement alloué dans le cadre du 300è anniversaire du Premier Traité diplomatique, cadre normatif pionnier à l’échelle européenne, signé entre les Royaume du Maroc et le Royaume Uni en 1721.

Ce riche programme d’activités culturelles et artistiques met en exergue les travaux menés par de jeunes artistes marocains et britanniques pendant les douze derniers mois depuis le lancement de cette initiative en février 2021. 

Une célébration pour un nouveau départ

La célébration de cet anniversaire, dont le déroulé est étalé sur pratiquement quinze mois (février 2021 à Mai 2022) est dédiée au soutien de la création littéraire et artistique et la consolidation des réseaux maroco-britanniques promouvant les relations historiques entre les deux Royaumes grâce, notamment, à l’appui aux jeunes et aux professionnels de la culture dans les deux pays. Cette double action a l’ambition de soutenir efficacement les initiatives innovantes dans le domaine de l’art en général et de la création littéraire en particulier.

Cet événement se caractérise par deux temps phares : La mise en exergue du Programme de bourses accordées aux jeunes artistes marocains et britanniques émergents et la promotion de la création  artistique. Le but de la cérémonie est de présenter la créativité et diversité du travail effectué par les bénéficiaires de ce programme lors d’une riche soirée artistique et littéraire axée sur les projets suivants :

  • FeMENA, projet de soutien des DJ femmes d’Afrique du Nord et qui constitue un véritable programme de renforcement des capacités des bénéficiaires
  • Al Mahal, initiative visant à mettre en contact des artistes marocains avec la Communauté marocaine installée en Grande Bretagne dans le but de jeter un éclairage sur la vie de la diaspora maroco-britannique
  • Connecting Dots, plateforme de rencontres, d’échange et de partage d’expériences entre les institutions et structures culturelles privées au Maroc et au Royaume Uni
  • In-Between, espace de collaboration créative entre rappeuses marocaines et britanniques
  • Red Gold, initiative d’exploration entre un collective d’artistes marocains et anglais (A.MAL Collective) travaillant sur les algues et la perspective d’en faire un outil d’inclusion économique et sociale
  • 80 Miles To Atlantis, projet de recherche photographique sur l’explorateur énigmatique Ecossais Donald Mackenzie et sa relation avec la ville de Tarfaya

Des relations appelées à se renforcer et se diversifier

Les relations maroco-britanniques se sont intensifiées ces deux dernières années. En effet, loin de constituer un handicap, le Brexit (sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne) est vécu par les Anglais comme un réel levier de développement des relations du Royaume Uni avec le reste du monde. 

A l’actif du renforcement de ces relations, on peut citer la visite effectuée au Maroc en février 2022 par l’envoyé commercial du Premier ministre britannique, le Dr Andrew Murrison, qui a fait part de son souhait « de donner un nouvel élan à la coopération bilatérale entre (les) deux pays, à la lumière du nouveau modèle de développement et la transition verte opérée dans nos économies respectives. Le responsable britannique a, par ailleurs, relevé que le « volume des échanges commerciaux entre (les) deux pays est en constante augmentation. Je suis enthousiaste quant aux perspectives d’avenir pour notre coopération pour aller au-delà et je pense que le timing est parfait pour faire ce travail ».

A cet égard, il y a lieu de souligner qu’une année après l’entrée en vigueur du nouvel Accord d’association entre le Maroc et le Royaume Uni, signé à Londres le 26 octobre 2019, les échanges commerciaux entre les deux pays ont enregistré une courbe ascendante notable. En effet, le volume total des échanges des biens et services entre les deux Royaumes a atteint 1,8 milliard de livres sterling à la fin du troisième trimestre 2021, soit une augmentation de 7,2% par rapport à la même période 2020, selon le dernier Rapport du Département de Commerce International britannique publié en février 2022. Sur ce montant, les exportations britanniques vers le Maroc ont atteint 757 millions de Livres Sterling pour la même période, alors que les importations totales du Royaume Uni en provenance du Maroc se sont élevées à 1,1 milliard de livres sterling au cours de la même période, soit une augmentation de 14,2%.

Dans cet esprit d’échanges dynamiques entre les deux pays, l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE) a organisé à Londres, du 21 au 23 mars courant, des rencontres B2B entre partenaires commerciaux britanniques et marocains dans le cadre du Morocco Now, l’objectif étant de tirer parti des opportunités d’affaires pour les investisseurs du Maroc et de Grande Bretagne.

C’est en ce sens que la célébration du 300è anniversaire des relations maroco-britanniques est considéré comme une franche opportunité qui devrait se solder par une véritable dynamique de renforcement et d’enrichissement des échanges entre les deux pays, à la fois aux plans économique et commercial, mais également et surtout en termes de valeur ajoutée et d’interconnectivité culturelle et artistique entre les deux Royaumes.

Le British Council est une organisation internationale du Royaume-Uni fondée en 1934. Présente dans plus de 100 pays, cette institution veille à la promotion des arts, de la culture et de la langue anglaise, tout en apportant l’appui à la société civile des pays partenaires, notamment dans le domaine du renforcement des capacités. 

En 2019-2020, les activités du British Council ont touché directement plus de 75 millions de personnes. Par ailleurs, quelques 758 millions de personnes au total, y compris en ligne, ont pu suivre les émissions et les publications encadrées par l’institution.

Le British Council est une organisation publique à but non lucratif régi par une Charte Royale.  14,50% de son financement provient du gouvernement britannique.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page