Finances-CréditNewsService publicslide

Agriculture: voici les détails du plan de soutien du Crédit Agricole du Maroc au monde rural

Face à la conjoncture actuelle, très difficile pour le monde rural, le groupe Crédit Agricole du Maroc se mobilise pour fournir des solutions visant à aider les professionnels à lutter contre les effets de la crise. Cet article est une revue de presse tirée du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le Crédit Agricole du Maroc est au chevet du monde rural. C’est ce que rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa publication de ce mardi. «Le président du directoire du Groupe, Tariq Sijilmassi, affirme que le groupe Crédit Agricole (GCAM) est resté fidèle à sa mission de soutien au monde rural, en tant qu’institution de service public en premier lieu», indique le journal qui revient sur un récent entretien accordé par le patron du GCAM à la MAP. Ainsi, Tariq Sijilmassi a fait remarquer que, dans le cadre de la mise en œuvre du programme exceptionnel de lutte contre le manque de précipitations, le Groupe Crédit Agricole s’est mobilisé pour mettre en œuvre le programme lancé par SM le Roi Mohammed VI, visant à mobiliser une enveloppe budgétaire de 10 milliards de dirhams pour lutter contre les effets de la crise. Il a aussi fait savoir que le groupe a lancé un programme basé sur trois axes pour atténuer les effets du retard des précipitations.

Aujourd’hui Le Maroc précise qu’il s’agit premièrement d’allouer une enveloppe additionnelle de 6 milliards de dirhams dédiée à 4 produits (cultures printanières, arboriculture, cheptel et cheptel laitier), pour financer les besoins du marché national en céréales et légumineuses et en aliments pour bétail. Le deuxième point concerne le traitement de l’endettement des agriculteurs pour leurs échéances à venir, et l’accompagnement financier des investissements innovants en matière d’eau d’irrigation. «Ces quatre produits visent à financer les cultures printanières et permettre aux agriculteurs dans les régions adéquates d’installer ces cultures, en plus du financement et de la préservation des arbres fruitiers et la sauvegarde du cheptel. Il s’agit aussi d’aider les éleveurs à sauvegarder leur cheptel et à acquérir l’orge mis à leur disposition par le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts au niveau des différents souks du Royaume», précise également Aujourd’hui Le Maroc. Soulignons qu’afin de remédier à la situation actuelle des élevages laitiers caractérisée par la faiblesse des taux de naissance et la perspective de réduction des effectifs, le Crédit Agricole du Maroc a également procédé à la mise en place d’un produit spécifique dédié au financement de l’acquisition des génisses permettant la reconstitution du cheptel laitier.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page