Auto-MotoHightechHôtels-VoyagesNewsService public

ANAPEC: Mise en place d’une commission d’enquête parlementaire pour passer au peigne fin les dépenses de l’ANAPEC !

Les prix de l’argent touchent le fonds. À 4,28% au premier trimestre 2022, ils atteignent un nouveau plancher historique, battant le niveau du troisième trimestre 2020 (4,34%).Cet article est une revue de presse tirée du journal Les Inspirations ÉCO.

Le crédit n’a jamais été aussi peu cher. Dans son édition du jour, Les Inspirations ÉCO constate que «la tentative de remontée du loyer de l’argent observée depuis le troisième trimestre 2021 s’est stoppée nette au cours des premiers mois de l’année puisque «le taux d’intérêt débiteur moyen a même enfoncé un nouveau plancher historique au premier trimestre 2022 en s’établissant à 4,28% contre 4,44% au dernier trimestre 2021».

Le quotidien explique cette baisse par «la détente des conditions appliquées aux entreprises qui ont mobilisé des ressources auprès des banques à 4% en moyenne entre janvier et mars contre 4,26% le trimestre précédent et 4,23% à la même période en 2021». Il assure, dans ce sens, que le taux d’intérêt moyen du crédit à l’équipement a enregistré la plus forte baisse, soit 27 points de base devant ceux du crédit immobilier (-25 points de base) et des facilités de trésorerie (-23 points de base) en glissement trimestriel».

Ces «baisses ont principalement profité aux grandes entreprises qui ont vu leur coût d’emprunt diminuer de 36 points de base». Alors que pour les TPME, le gain se limite à 3 points de base, affirme le journal tout précisant que «l’écart de taux d’intérêt entre les grandes entreprises et les TPME ressort à 120 points de base au premier trimestre 2022 contre 87 points de base le trimestre précédent».

Le quotidien estime que «la baisse du coût d’emprunt permet aux entreprises qui sont confrontées à un nouvel épisode de forte tension sur la trésorerie de financer leurs besoins à moindre coût. En revanche, très peu arrivent à se projeter sur un horizon long et donc à profiter de la baisse des taux d’intérêt du crédit à l’équipement». Pour preuve, le rythme de progression des crédits à l’équipement aux entreprises non financières «a décéléré au cours des derniers mois passant de 3,7% en janvier en rythme annuel à 2,7% en mars».

En parallèle, les ménages ont, selon le journal, gagné 130 points de base sur les taux immobiliers en dix ans. Il a reculé de 3 points de base par rapport au trimestre précédent et de 12 points de base comparé à la même période en 2021 pour s’établir à 4,27% en 2021 et à 4,21 sur les trois premiers mois de 2022. Il faut dire que comme le relève le quotidien, «la compétition entre les banques sur ce marché s’est renforcée au cours des dernières années puisque le crédit à l’habitat représente un des meilleurs leviers d’acquisition d’un client dans la mesure où ces prêts engagent les bénéficiaires sur au moins 20 ans en moyenne. Pour ce qui des conditions de financement des autres crédits, elles sont demeurées quasi inchangées pour les ménages d’un trimestre à l’autre.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page