Banques Islamiques: une vraie fausse bonne nouvelle?

Nous sommes le 20 décembre, les médias annoncent que Jouahri, Gouverneur de BAM, s’est lancé un défi et a fait une promesse : lancer les banques participatives avant la fin de l’année.

A cette date-là, le banquier en chef de l’Etat avait déjà la réponse et sa promesse était en fait une réelle annonce, une annonce avant l’heure. Car, la décision d’accorder les agréments a été prise bien auparavant, presque un mois, lors d’une réunion datée du 29 novembre.

Maintenant que les agréments sont accordés, on  sait que les banques dites islamiques ont encore du chemin à faire avant de commencer à offrir des services bancaires pour de vrai!

“Les premières opérations aux guichets de ces nouvelles banques ne seront possible que dans plusieurs mois. L’écosystème d’intervention des banques participatives est loin d’être complet”, explique L’Economiste dans son édition du 4 janvier 2016. Une analyse qui rejoint notre décryptage de la politique de communication de la Banque Centrale.

Jouahri aurait-il été pressé pour faire une grosses annonce en fin d’année?

Rien n’est moins sûr…

Commentaire Facebook