Finances-CréditFood-BoissonsNewsService publicslide

Prix de la viande et des légumes : une baisse prévue (Mme Fettah)

Les prix de la viande et des légumes devront connaitre une baisse au cours des prochains jours ou semaines, a indiqué, jeudi à Rabat, la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah.

Le gouvernement a mené des mesures “importantes” pour réduire la hausse des prix et assurer l’approvisionnement des marchés en viande, en particulier, à travers notamment la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée et l’exonération des droits de douane sur les importations des bovins destinés à l’abattage, a souligné Mme Fettah lors d’une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion interministérielle de haut niveau de veille et de suivi de l’approvisionnement des marchés et des prix.

Après avoir souligné que la hausse des prix est due à des raisons “objectives” liées notamment à la sécheresse et à la vague de froid, la ministre a noté, par ailleurs, l’existence d’un certain nombre de manipulations et de spéculations sur les marchés.

A cet effet, elle a souligné la nécessité d’intensifier et de poursuivre le contrôle sur le terrain et de mobiliser tous les départements et services concernés.

En ce qui concerne la réunion de la commission, Mme Fattah a déclaré qu’elle portait sur l’examen de l’augmentation des prix de certaines denrées alimentaires telles que la viande et les légumes, assurant que la commission interministérielle chargée du suivi des prix poursuivra son travail régulièrement, en particulier à l’approche de Ramadan.

Au début de la réunion du Conseil de gouvernement tenu ce jeudi, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a appelé à accroitre le contrôle de l’état d’approvisionnement des marchés du Royaume en denrées alimentaires, à renforcer le suivi en matière de distribution et de qualité et à traquer et à sanctionner les auteurs de toute infraction ou tout comportement opportuniste.

Aussi, le Chef du gouvernement a assuré que la campagne de production des légumes et des tomates cette année a atteint un bon niveau, attribuant la récente hausse des prix des tomates à la vague de froid que connaît actuellement le Royaume.

M. Akhannouch a affirmé qu’il est prévu que “les prix de la tomate enregistrent, durant les proches semaines à venir, une baisse avec le retour de températures plus clémentes, ce qui contribuera à la maturité des cultures nationales et à leur disponibilité sur les marchés”.

Pour sa part, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas a indiqué, lors d’un point de presse à l’issue dudit Conseil de gouvernement, que l’exécutif “prendra toutes les mesures pour faire baisser les prix et procèdera au contrôle de tous les points de vente en vue de préserver le pouvoir d’achat des citoyens et assurer l’approvisionnement normal des marchés”.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page