Formation-CarrièreLancementsService publicslide

Lancement officiel de l’ISTA de Had Soualem, fruit d’une solide coopération maroco-américaine

L’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) a procédé, ce vendredi 17 février 2023, en partenariat avec l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) et Millennium Challenge Corporation (MCC), au lancement officiel de la formation à l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée (ISTA) de Had Soualem.

La cérémonie de lancement de l’institut a été présidée par M. Said Slaoui, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines et représentant de Mme Loubna Tricha, Directrice Générale de l’OFPPT, Mme Kyeh Kim, Vice-présidente Adjointe principale à MCC, et Mme Malika Laasri, Directrice Générale de l’Agence MCA-Morocco, en présence de M. Jonathan Richart, Vice-président Adjoint à MCC en charge des infrastructures, de l’environnement et du secteur privé, de Mme Carrie Monahan, Directrice Résidente de MCC au Maroc, de M. Mohammed El Sebbak, Secrétaire Général par intérim du Département de la Formation Professionnelle, des représentants des autorités locales, de M. Annas Smires Bennani, président de l’Association des Industriels Soualem-Sahel (AISS) et des autres parties prenantes au projet.

L’ISTA Had Soualem est l’un des 15 établissements de la formation professionnelle (EFP) bénéficiaires du soutien du Fonds « Charaka », mis en place par l’Agence MCA-Morocco dans le cadre du programme de coopération « Compact II », conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis, représenté par MCC. Le Fonds « Charaka » se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Mobilisant un investissement total de près de 75,3 millions de DH, dont un apport du Fonds « Charaka » à hauteur de 75% et une contribution de l’OFPPT de 25%, le projet de création de l’ISTA de Had Soualem est porté par l’Office, en partenariat avec le Ministère de l’Industrie et du Commerce et l’AISS. La création de cet institut s’inscrit ainsi dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales visant la mise en place d’une nouvelle génération d’Etablissements, impliquant fortement les professionnels.

L’ISTA Had Soualem offrira, à terme, une capacité d’accueil de 1.224 places pédagogiques annuellement en formation diplômante (Technicien Spécialisé, Technicien et Qualification) et en formation qualifiante et ce, dans 19 filières couvrant les secteurs de l’Industrie, Gestion et Commerce, Digital, Textile Habillement et Bâtiment et Travaux Publics/Matériaux de construction.

Cette offre de formation permettra de répondre aux besoins en compétences des professionnels, notamment aux niveaux de la zone industrielle existante de Had Soualem et son extension et de la future zone industrielle de Sahel Lakhyayta, réalisées dans le cadre du « Compact II », et d’offrir aux jeunes issus de la région des perspectives prometteuses de formation et d’insertion professionnelle.

7 projets sur les 15 objet du soutien du Fonds Charaka ont bénéficié à l’OFPPT 

Pour rappel, les 15 projets bénéficiaires du soutien du Fonds « Charaka », totalisant un investissement d’environ 1,076 milliard de DH, portent sur la création de 9 EFP et l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de 6 EFP existants. Ces projets couvrent les secteurs de l’agriculture & l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé. Ces EFP, qui assureront la formation de près de 13.000 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental.

Il conviendrait de mentionner que l’OFPPT porte 7 projets soutenus par le Fonds « Charaka », dont 05 projets de création, un projet de réhabilitation et un projet d’extension. La réalisation de ces projets a nécessité un investissement total de 559 millions de DH, financé à hauteur de 81% par le Fonds « Charaka » et 19% par l’OFPPT.

Dès leur démarrage, l’OFPPT garantira leur gestion, en mettant à profit son savoir-faire technico-pédagogique et en mobilisant les ressources humaines et financières nécessaires à leur fonctionnement. L’OFPPT veillera, par ailleurs, à dynamiser les organes de gouvernance (Conseils d’Etablissements) pour une amélioration continue de l’offre et de la qualité de la formation et une meilleure adéquation formation/emploi.

Source: Communiqué officiel

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page