Finances-CréditLancementsslide

Charte de l’investissement: BOA initie un cycle de rencontres régionales

Bank of Africa (BOA) a lancé, lundi à Rabat, un cycle de rencontres régionales, en partenariat avec l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), pour accompagner la mise en œuvre de la nouvelle charte de l’Investissement au profit des investisseurs et porteurs de projets à travers l’ensemble des régions du Royaume.

Fidèle à sa mission d’accompagnement des chantiers stratégiques de transformation économique du Royaume, BOA a réuni les opérateurs économiques de la Région Rabat-Salé-Kénitra, dans le but de leur présenter la nouvelle Charte de l’Investissement et d’échanger autour du cadre incitatif qu’elle offre pour soutenir l’investissement privé.

Cette rencontre a permis également d’apporter aux investisseurs conseil et accompagnement nécessaires à la réussite de leurs projets et de leur exposer la palette de produits et services que met à leur disposition, à cet effet, Bank of Africa.

S’exprimant à cette occasion, le directeur général exécutif de Bank of Africa-BMCE Group, Khalid Nasr, a souligné que dans ce contexte riche en initiatives à la faveur de l’investissement, BOA s’inscrit pleinement dans cette dynamique à travers le soutien des activités productives, la communication autour des dispositifs de la nouvelle charte de l’investissement et la vulgarisation de ses mécanismes auprès des acteurs économiques dans les différentes régions du Royaume ainsi qu’auprès de la diaspora marocaine.

Dans ce sillage, la tournée organisée au niveau de l’ensemble des régions du Royaume, qui démarre aujourd’hui à partir de Rabat, vise à faciliter l’accès et la compréhension de la nouvelle charte de l’investissement aux entreprises et aux porteurs de projets en les éclairant sur les opportunités intéressantes qu’elle peut offrir, a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur général de l’AMDIE, Ali Seddiki a noté que la dynamique de l’investissement doit être lancée par l’ensemble des forces vives et des parties prenantes, mettant en exergue la nécessité de créer un choc positif de l’investissement privé au Maroc.

“Nous nous retrouvons aujourd’hui dans un moment clé pour le développement de notre pays avec des objectifs fixés à l’horizon 2035, auxquels l’AMDIE souscrit”, a-t-il poursuivi, relevant que le Maroc à tous les moyens de les atteindre.

Pour sa part, le Président du conseil de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi, a soulevé que la charte est venue en réponse à plusieurs interrogations portées par l’écosystème d’investissement, soulignant l’importance de la collaboration et de l’intégration des tous les opérateurs pour réussir ce chantier.

En outre, il a estimé que l’investissement public n’est pas en mesure de répondre au marché de travail à travers l’investissement public, mettant en avant le rôle du secteur privé, porteur de potentiel et la nécessité pour les différentes parties prenantes de converger vers le même objectif.

De son côté, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Région Rabat-Salé-Kénitra, Bouthayna Iraqui Houssaîni, a indiqué que tous les secteurs stratégiques qui vont préserver la souveraineté du Maroc vont être avantagés par la Charte, un aspect important pour les entrepreneurs.

Elle a par ailleurs, relevé quelques défis, notamment la difficulté administrative qui peut faire perdre du temps et de la compétitivité pour les investisseurs, appelant à travailler sur l’interopérabilité entre les administrations, la réactivation des comités régionaux de l’environnement des affaires, et à mettre à dispositions des investisseurs toutes les informations sur les zones industrielles.

A l’occasion de cette escale à Rabat, BOA et l’AMDIE ont procédé à la signature d’une convention scellant un partenariat entre les deux institutions avec pour objectifs de développer les investissements et les exportations et de mettre en place un dispositif d’accompagnement destiné aux investisseurs et aux exportateurs.

A travers cette série de rencontres régionales et ce partenariat stratégique, BOA confirme encore une fois son rôle d’acteur économique et financier de référence dans l’accompagnement des entreprises, à travers son réseau bancaire au Maroc et dans 32 pays à l’international, dont 20 en Afrique.

Source: MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page