Auto-MotoNewsService publicslide

Budget de l’Etat : Quelles sont les recettes générées par les carburants en termes de fiscalité ?

Les trois premiers mois de l’année 2023 ont vu les carburants rapporter plus de 6,66 milliards de dirhams à l’Etat, qui a bénéficié des prix élevés à la pompe. Bien que les carburants pèsent lourd sur les finances des ménages, ils sont une source de revenus importante pour l’Etat. Selon les données publiées par la Trésorerie générale du royaume, la Direction des douanes et des impôts indirects a recueilli 6,66 milliards de dirhams de revenus sur les différents impôts et taxes appliqués aux hydrocarbures.

Les ventes d’hydrocarbures ont généré 2,79 milliards de dirhams de TVA à l’importation de ces produits, soit une augmentation de 16,2% par rapport aux trois premiers mois de l’année 2022. Les hydrocarbures ont également rapporté à la Douane quelque 3,8 milliards de dirhams au titre de la taxe intérieure de consommation (TIC), représentant un surplus de 3,9% par rapport à fin mars 2022. Les hydrocarbures ont ainsi contribué à hauteur du tiers des 20 milliards de dirhams de recettes récoltées par les services de la Douane sur les trois premiers mois de 2023.

Les prix des carburants sont en partie constitués de taxes et redevances fiscales, avec une part fixe. Le prix du gasoil à la pompe est constitué à hauteur de 36% de taxes, y compris la TIC et la TVA à l’importation. Certaines taxes appliquées à ces produits sont même calculées sur la base d’un taux fixe quel que soit le niveau des prix.

L’Etat se trouve ainsi dans une situation délicate, car il doit lutter contre l’inflation, qui commence souvent par une montée en flèche des prix des carburants, tout en bénéficiant de ces hausses de prix qui génèrent des redevances supplémentaires. Les prix élevés à la pompe peuvent être source de mécontentement pour les consommateurs, mais ils sont également une source de revenus essentielle pour l’Etat.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page