ImmobilierNewsslide

Les taux de financement bancaire restent attractifs malgré la conjoncture immobilière

Les taux de financement bancaire dans le secteur immobilier demeurent attractifs malgré le contexte économique actuel, selon la plateforme spécialisée Afdal.ma et le journal Aujourd’hui Le Maroc. Selon un récent baromètre d’Afdal.ma, les taux immobiliers restent stables depuis quatre mois consécutifs, malgré les hausses successives du taux directeur de Bank Al-Maghrib. Cette stabilité est perçue comme un soutien bancaire à la demande de crédits immobiliers des particuliers, avec des conditions attractives.Selon Aujourd’hui Le Maroc du 14 juin, en mai, le taux moyen pour les prêts immobiliers s’est établi à 4,55%, légèrement inférieur à celui enregistré en avril (4,57%). Cette diminution témoigne d’une relative stabilité sur le marché, puisque les taux n’ont pas connu d’augmentation significative depuis le réajustement opéré en février. Sur une durée de remboursement de 15 ans, le taux moyen s’élève à 4,50%, offrant une option avantageuse pour les emprunteurs souhaitant rembourser leur prêt plus rapidement. Les taux sur une durée de 25 ans et plus restent légèrement plus élevés, atteignant 4,75%.Ces taux immobiliers attractifs offrent aux emprunteurs des opportunités intéressantes pour concrétiser leurs projets immobiliers, malgré les anticipations d’une hausse vers la barre des 5% exprimées par les experts. Afdal.ma souligne néanmoins l’importance de rester vigilant et de surveiller l’évolution du marché, car les taux peuvent fluctuer à l’avenir en fonction de divers facteurs économiques.Pour maximiser les chances d’obtenir un prêt avantageux, il est conseillé de mettre les banques en concurrence ou de faire appel à un spécialiste, recommande Afdal.ma. Depuis le début de l’année, le montant moyen emprunté pour l’acquisition d’un bien immobilier s’élève à 754 057 dirhams, dont 728 454 dirhams pour les salariés. L’apport moyen a également augmenté, s’établissant à 313 758 dirhams au deuxième trimestre.Il convient toutefois de rester attentif à l’évolution du marché immobilier, car les conditions de financement pourraient changer à l’avenir.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page