Finances-CréditNewsslide

Augmentation constante de la circulation des billets de banque, rapport de Bank Al-Maghrib.

En 2022, l’utilisation d’argent liquide a connu une croissance à deux chiffres (+10%), atteignant un encours de 372 milliards de dirhams. Ce phénomène a été souligné dans une publication des Inspirations Éco.

La demande de cash a repris son envol cette année-là, avec une augmentation de la circulation de la monnaie fiduciaire de 19,5 milliards de dirhams au cours du deuxième et du troisième trimestre, comme l’indique un rapport annuel de Bank Al-Maghrib relayé par Les Inspirations Éco du 8 novembre 2023. Cette hausse s’explique en partie par les événements et fêtes religieuses ainsi que par les vacances scolaires.

L’augmentation s’est accentuée, atteignant 11,8 milliards de dirhams au dernier trimestre de 2022. Cela a été provoqué par des réformes fiscales favorables aux entreprises individuelles et par un programme de subventions aux secteurs du transport routier et du tourisme, explique le quotidien.

Le rapport indique que le ratio de la circulation fiduciaire par rapport au PIB s’est établi à 27%, en baisse par rapport aux 29% observés en 2021.

Les billets de banque marocains ont augmenté en volume et en valeur, totalisant 2,5 milliards de billets pour un encours de 368 milliards de dirhams. La coupure de 200 dirhams est la plus utilisée, représentant 75% des billets en circulation en 2022, en progression par rapport aux coupures de 100 dirhams, qui sont passées de 24% à 23%.

En ce qui concerne les pièces de monnaie, leur volume a augmenté de 3,1%, atteignant 3,1 milliards de pièces, et leur valeur a progressé de 4,1%, équivalant à 4 milliards de dirhams.

Pour répondre à la demande croissante de cash, Bank Al-Maghrib a augmenté de 13% l’approvisionnement en billets de banque en circulation. Cependant, cette augmentation est moins marquée que les années précédentes, avec une progression de 18% en 2019 (année de la crise sanitaire) et de 26% en moyenne sur les trois années précédant la crise de 2020.

Bank Al-Maghrib explique ce ralentissement par les opérations de recyclage des billets de banque, qui ont été impactées en 2020 par les restrictions sanitaires.

Quant aux pièces de monnaie, les approvisionnements ont baissé de 4% en 2022 par rapport à 2021, s’établissant à 373 millions de pièces, dont 25% ont été fournis par Bank Al-Maghrib et 75% par les centres privés de tri (CPT).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page