Hôtels-VoyagesNewsslide

Tourisme : Des tensions croissantes chez les hôteliers

La décision de lever la limite de deux mandats pour le conseil d’administration et la présidence du bureau crée une profonde division au sein de l’industrie hôtelière des régions de Marrakech-Safi et Agadir-Souss Massa. Ces deux associations régionales ont décidé de boycotter l’Assemblée Générale extraordinaire (AGE) de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière prévue ce lundi 27 novembre 2023. Ces informations proviennent d’une revue de presse du quotidien Les Inspirations Eco.

Selon le journal, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH) est actuellement en proie à des dissensions internes, principalement liées à la révision de ses statuts, en particulier l’abolition de la limite de deux mandats pour le conseil d’administration et la présidence du bureau. Cette réforme a suscité des réactions vives, avec les associations régionales de Marrakech-Safi et Agadir-Souss Massa exprimant leur intention de se retirer de l’AG extraordinaire.

Le communiqué conjoint des deux associations, représentant les principales destinations touristiques au Maroc, dénonce la situation jugée illégale persistante au sein du Conseil d’administration (CA) et de la présidence du bureau fédéral. Il souligne que ces associations ont déjà décidé de ne pas participer à l’AG extraordinaire du 27 novembre 2023. De plus, elles appellent à la suspension de cette assemblée et préconisent l’ouverture d’un dialogue, accompagné de la création d’un comité transitoire supervisé par un juriste afin de garantir une procédure conforme à la législation en vigueur, selon Les Inspirations Eco.

Il est important de noter que les mandats du CA et du président de la FNIH ont expiré le 11 mai 2021, mais des prolongations ont été décidées lors des assemblées ordinaires, couvrant la période jusqu’à fin décembre 2022, avec deux années supplémentaires ajoutées en raison de la crise sanitaire et de la reprise du tourisme. Une tentative d’amendement des statuts lors d’une réunion tenue le 31 octobre 2023 a toutefois été confrontée à des problèmes, notamment en ce qui concerne la question de l’ouverture des mandats, ce qui a conduit les associations de Marrakech et Agadir à exprimer leur désaccord et à rejeter la prolongation au-delà de deux mandats.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page